ALGÉRIE
05/01/2016 10h:00 CET | Actualisé 05/01/2016 10h:04 CET

L'instance de la Fetwa sera mise en place d'ici mars prochain

DR

Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a déclaré lundi à Constantine que l’instance de la Fetwa sera mise en place "d’ici mars prochain".

"Dans la conception du département des affaires religieuses et des wakfs, le mufti de la République est une académie, une instance, regroupant dans sa composante des imams, des membres du Haut conseil islamique (HCI), et des conseils scientifiques des wilayas, des exégètes et des spécialistes de différents domaines", a précisé le ministre au cours d’une conférence de presse tenue en marge de l’ouverture de la 17ème semaine nationale du Saint Coran.

Il a souligné, dans le même contexte que la diversification de la composante de l'instance de la fetwa vise "à garantir un examen minutieux des questions soulevées".

M. Aïssa a, ajouté à ce propos, que l’instance de la Fetwa, actuellement en phase de parachèvement sera mise en place, après l’adoption du projet de la révision de la constitution.

A une question relative sur la stratégie pour immuniser et sécuriser intellectuellement la société algérienne, contre les "idées djihadistes" répandues sur les réseaux sociaux, le ministre a précisé qu’un Observatoire national de lutte contre l’extrémisme religieux sera crée très prochainement.

Il a détaillé que cet organisme réunira plusieurs départements et instances en mesure d’analyser et de proposer une démarche à suivre pour préserver la société contre toute forme d’extrémisme.

Il a ajouté que le référent religieux national, inspiré du Saint Coran et de la Sunna est "le rassembleur des Algériens", soulignant que le concept du référent religieux national sera renforcé par des directives.

Evoquant le message du président de la République Abdelaziz Bouteflika, aux participants à la 17ème semaine nationale du Saint Coran, lu par le conseiller à la présidence de la République, Mohamed Ali Boughazi, le ministre a souligné que le message du président est "une feuille de route et une stratégie de travail" pour les imams, les chouyoukh des zaouias et la société pour oeuvrer contre l'extrémisme et privilégier la voie de la modération.

Répondant à une question relative au plan d’action pour la saison du hadj 2016, M. Aïssa a souligné qu’une série de mesures a été adoptée pour assurer de meilleures conditions aux hadjis, précisant que les daïras se chargeront des formalités d’inscription pour le hadj et que l’opération du tirage au sort électronique sera suivie par les personnes inscrites sur internet.

Au cours de cette 17ème semaine nationale du Coran, qui se déroulera jusqu’à mercredi, des communications seront présentées par des universitaires venus d’Alger, Laghouat, Batna et Blida et un concours de récitation, psalmodie et d’interprétation du Saint Coran sera organisé avec la participation de 45 candidats dont 13 filles.

Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aïssa s’est recueilli avant le début des travaux à la mémoire du réformiste et érudit Abdelhamid Benbadis, au cimetière de la famille Benbadis, au centre ville.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.