MAGHREB
04/01/2016 09h:23 CET | Actualisé 07/01/2016 05h:57 CET

Tunisie: Quand la toile se déchaine sur un communiqué du ministère des Affaires Étrangères

facebook/ministère des affaires étrangères

La toile tunisienne s'est emballée ces dernières heures suite à la publication d'un communiqué par le ministère des Affaires Étrangères prenant position dans le conflit opposant l'Iran à l'Arabie Saoudite.

"Suite aux agressions subies par l'ambassade du royaume d'Arabie Saoudite à Téhéran et son Consulat général à Mashhad, la Tunisie appelle à la nécessité d'assurer la protection des missions diplomatiques et consulaires et à maintenir leur inviolabilité face à ces actes", dit le communiqué, rappelant que ces actes représentent "des violations graves aux Conventions de Vienne sur les relations diplomatiques et consulaires et des traités et conventions internationales en la matière."

Le ministère des Affaires Étrangères a également appelé à ne pas envenimer la situation afin de "préserver la sécurité et la stabilité des États" de la région.

Suite à ce communiqué, une vague d'indignation a envahie la page Facebook du ministère, d'autant plus que celui-ci n'a pas condamné l'exécution de 47 personnes "pour terrorisme", dont le chef religieux chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr.

capture écran

"Ce qui est fait est fait, et vous voilà parlant de traités et de conventions et de toute cette langue de bois...Le même esprit, et suivant la même logique, vous oblige à faire un même communiqué sur les condamnations à mort qui affectent la liberté d'expression...Et ne dites pas que 'nous n'intervenons pas dans les affaires internes des pays' et que vous respectez leurs décisions judiciaires".

capture écrant

"48 opposants saoudiens ont été exécutés par décapitation suivant l'exemple de Daech, et vous ne réagissez pas! Vous travaillez à construire une diplomatie arriérée, otage du système du Golfe sombrant dans l'obscurantisme, le terrorisme et le Takfir"

D'autres internautes dénoncent cette censure pratiquée par le ministère des Affaires Étrangères, allant jusqu'à bloquer certains d'entre eux:

Bloqué par la page du Ministère des Affaires étrangères Tunisien ...

Posté par Med Dhia Hammami sur lundi 4 janvier 2016

Selon ce dernier, il a été bloqué après avoir contacté l'administrateur de la page Facebook dudit ministère l'informant qu'il s'agissait d'une "destruction d'archives électroniques", et concluant par: "Laisse tomber les saoudiens et laisse le peuple s'exprimer".

capture

Le communiqué publié ci-dessus a été supprimé de la page Facebook du ministère des Affaires Étrangères avec les commentaires ci-dessus en captures d'écrans. Un nouveau communiqué, avec le même contenu, a été publié.

mae

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.