ALGÉRIE
04/01/2016 02h:11 CET | Actualisé 04/01/2016 02h:11 CET

Les Etats-Unis appellent Ryad et Téhéran à prendre des mesures pour calmer les tensions

John Kirby, porte-parole du département d'Etat américain
afp
John Kirby, porte-parole du département d'Etat américain

Les Etats-Unis exhortent les dirigeants du Moyen-Orient à prendre des mesures pour calmer les tensions, après la crise entre l'Iran et l'Arabie saoudite à la suite de l'exécution d'un dignitaire chiite dans le royaume saoudien.

L'exécution samedi en Arabie saoudite du cheikh saoudien chiite Nimr Baqer al-Nimr, critique virulent du pouvoir sunnite à Ryad, a été suivie d'une attaque contre l'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran et de l'annonce par le royaume saoudien de la rupture de ses relations diplomatiques avec l'Iran.

"Nous sommes conscients du fait que le royaume d'Arabie saoudite a ordonné la fermeture des missions diplomatiques iraniennes dans le royaume", a déclaré le porte-parole du département d'Etat américain John Kirby.

"Nous croyons qu'une implication diplomatique et des discussions directes demeurent essentielles pour travailler en dépit des divergences et nous continuerons à appeler les dirigeants de la région à prendre des mesures positives pour calmer les tensions", a-t-il ajouté.

Le guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei, a averti que "le sang du martyr (Nimr) versé injustement portera ses fruits et la main divine le vengera des dirigeants saoudiens."

Le dignitaire de 56 ans a été exécuté samedi avec 46 personnes condamnées pour terrorisme, dont la majorité pour des attentats attribués au réseau djihadiste sunnite Al-Qaïda.

LIRE AUSSI : L'Arabie saoudite annonce la rupture de ses relations avec l'Iran

Après son exécution, des centaines de manifestants en colère ont lancé des cocktails Molotov contre l'ambassade saoudienne à Téhéran, dans laquelle ils ont pénétré. Le feu a détruit l'intérieur de la chancellerie. Le consulat saoudien à Machhad (nord-est) a également été attaqué.

L'Arabie saoudite a accusé les autorités iraniennes de n'avoir pas coopéré avec les demandes saoudiennes de renforcer la sécurité autour de l'ambassade pour empêcher d'éventuelles attaques.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.