MAROC
04/01/2016 08h:44 CET | Actualisé 26/10/2016 13h:03 CET

Energies propres: L'émirati Masdar confirme son ambition d'expansion au Maroc

Energies propres: L'émirati Masdar confirme son ambition d'expansion au Maroc
Energies propres: L'émirati Masdar confirme son ambition d'expansion au Maroc

ENERGIE - La compagnie émiratie Masdar, spécialisée en énergies renouvelables et basée à Abu Dhabi, compte investir dans de nouveaux projets au Maroc. L'annonce a été faite dimanche 3 janvier par le PDG du groupe, Ahmad Belhoul, interrogé par le site Gulf News.

Le Maroc, aux côtés de la Jordanie et de l'Egypte, fait partie des trois "pays clés" de la région MENA (Maghreb-Moyen-Orient) en matières d'énergies propres, explique M. Belhoul. "Il y a un fort potentiel dans ces pays, à la fois solaire et éolien".

"La demande d'énergie devrait doubler dans la région d'ici à 2030. La majorité proviendra de l'énergie renouvelable. Il est logique pour nous de doubler notre portefeuille dans les dix prochaines années", ajoute le PDG.

Avec un objectif affiché de porter à 52% la part d'énergies renouvelables à l'horizon 2030, le Maroc est "l'un des marchés les plus matures de la région. Il croit dans les énergies renouvelables et la réglementation est très forte. Aujourd'hui, nous livrons un projet visant à fournir 17.700 maisons avec de l'énergie solaire au Maroc".

Ce projet, annoncé en mars dernier et établi en partenariat avec l'Office national de l'eau et de l'électricité du Maroc (ONEE), devrait être opérationnel en 2017. Il vise à électrifier 940 villages marocains. La gestion par la partie marocaine pourrait toutefois connaitre des changements, depuis que le pilotage des énergies renouvelables, notamment solaires, éoliennes et hydroélectriques, a été confié à l'Agence marocaine d'énergie solaire (Masen).

Masdar serait en tout cas intéressé par le méga projet solaire de Ouarzazate pour participer à la construction de trois nouveaux sites de production d'énergie photovoltaïque selon Aujourd'hui le Maroc, et investir dans des parcs éoliens.

LIRE AUSSI: