ALGÉRIE
04/01/2016 09h:15 CET | Actualisé 04/01/2016 09h:15 CET

Crise irano-saoudienne: l'Algérie appelle au calme

APS

Alors que de nombreux pays du Golfe emboîtent le pas à l'Arabie saoudite et rappellent leurs ambassadeurs à Téhéran ou réduisent leur représentation diplomatique, l'Algérie, tente de faire entendre la voix de la raison.

Une raison qui ne semble pas trouver son chemin à un Orient enlisée depuis des années dans une guerre où le sectéraisme semble être le fin mot de l'Histoire.

Dans un communiqué publié par l'Agence de presse Algérienne (APS), le ministère des Affaires éAlger regrette aussi que cette relation se soit transformée en "crise ouverte".

"L'Algérie suit avec une vive préoccupation l'escalade de la tension entre le Royaume d'Arabie Saoudite et la République islamique d'Iran, et regrette profondément la dégradation des relations difficiles entre les deux pays frères en une crise ouverte", a précisé le communiqué des Affaires étrangères.

L'Algérie appelle, selon le communiqué, "instamment les Directions politiques des deux pays à la retenue afin d'éviter une détérioration accrue de la situation qui aurait des conséquences dommageables graves au double plan bilatéral et régional, dans un contexte géopolitique et sécuritaire particulièrement sensible".

L'Algérie appelle également les deux pays, en leur qualité de membres de l'Organisation de la Coopération islamique (OCI), à "mettre leur engagement en faveur des valeurs pérennes et des enseignements fédérateurs de notre Sainte religion musulmane, en particulier la sacralité de la vie humaine et l'inadmissibilité de toute confrontation fratricide, au dessus des dissensions et des contingences, quelle qu'en soit la nature".

L'Algérie souligne, en outre, "l'exigence du respect scrupuleux des principes devant régir les relations entre les Etats, notamment celui de la non-ingérence dans les affaires intérieures des autres Etats, ainsi que la protection de l'inviolabilité des représentations diplomatiques et consulaires en tous lieux et en toutes circonstances", a précisé le ministère.

L'Algérie forme "le voeu sincère que la crise actuelle soit rapidement contenue et que par le dialogue et la négociation, les deux pays frères puissent parvenir à l'élimination de tous les facteurs de tension dans leurs relations bilatérales, dans l'intérêt de leurs peuples, ainsi que de la paix et de la sécurité internationales", conclut le communiqué du ministère.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.