ALGÉRIE
03/01/2016 10h:31 CET | Actualisé 03/01/2016 10h:32 CET

Djamaa El Barani fermé jusqu'à la fin des travaux de restauration

Wikimedia

La mosquée El Barani est fermée. Les fidèles qui ont pris l’habitude d’y accomplir leurs prières devraient prendre leur mal en patience et se décider à prier ailleurs le temps que l’on termine les travaux de restauration et de confortements de la vieille mosquée.

Le Démarrage des travaux de réparation de la mosquée El Barani à la Casbah d’Alger ont débuté le 02 janvier, après l’effondrement de sa toiture survenu jeudi après la prière du Maghreb. L’éboulement avait fait un blessé.

Selon le directeur de l’Office de Gestion et d’Exploitation des Biens Culturels (OGEBC), l’effondrement a été causé par des infiltrations d’eau de pluie, qui ont endommagé les rondins de bois soutenant la toiture.

Djamaa El-Barani, faut-il le rappeler, se situe dans la vieille ville, à l’angle du boulevard Mohamed Taleb et de la rue de la Mosquée.

Depuis sa création en 1653, à l’époque Ottomane, cette mosquée n’a jamais bénéficié de travaux de restauration, ni de rénovation, bien qu’elle soit classée patrimoine national.

Djamaa el Barani a, par contre été agrandi en 1818 pour accueillir le tribunal de l’Agha. Elle fut convertie en 1839 en église à l’époque coloniale Française puis en mosquée à nouveau. Elle il fut classée en 1887.

La mosquée, indique-t-on, restera fermée aux fidèles jusqu’à la fin des travaux.

LIRE AUSSI: Raïs Betchine, le politicien, putschiste et constructeur de mosquée qui a défié le sultan ottoman

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.