MAROC
02/01/2016 10h:46 CET | Actualisé 02/01/2016 10h:48 CET

Un nouvel an mouvementé pour les autorités casablancaises (EN IMAGES)

NOUVEL AN - Qui dit festivités dit souvent débordements. Un reportage photo de l'agence AIC Press a suivi les autorités casablancaises entre la nuit du 31 décembre au 1er janvier.

Agressions, bagarres et arrestations. C'est ce qui a ponctué cette longue nuit chez les forces de l'ordre, qui sont néanmoins parvenues à garder le contrôle, malgré le grand nombre de jeunes et moins jeunes sortis fêter le début de l'année 2016 dans les rues, restaurants et bars casablancais. Le360, qui a publié un reportage vidéo pour l'occasion, affirme que "le passage de 2015 à 2016 n'a pas connu de grandes perturbations, à l'exception de quelques cas isolés".

Les contrôles à l'aide d'alcootests ont été également renforcés dans plusieurs grandes villes du royaume la nuit du 31 décembre, notamment à Casablanca. Selon Telquel.ma, les contrôles ont été déployés au niveau de la corniche de la Ville blanche, du quartier Anfa et de l'avenue Moulay Youssef, zones très fréquentées en cette nuit de fête.

Le risque terroriste était également à l'ordre du jour. Dans son édition du 30 décembre, le quotidien Assabah a révélé que "100.000 agents de la gendarmerie royale, de l'armée, de la sûreté nationale et des forces auxiliaires" ont été déployés, notamment dans les zones de forte concentration.

Galerie photoUn nouvel an mouvementé pour les autorités casablancaises Voyez les images

LIRE AUSSI:Vacances de fin d'année au Maroc: Les points chauds autoroutiers à éviter