ALGÉRIE
02/01/2016 10h:39 CET | Actualisé 02/01/2016 10h:39 CET

16.000 ressortissants subsahariens se sont réfugiés en 2015 en Algérie

DR

Plus de 16.700 ressortissants subsahariens sont entrés en Algérie en 2015, venus se réfugier de la détériorations des conditions socio-économiques et de la situation sécuritaire de leurs pays, a annoncé jeudi dernier le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, Nourredine Bedoui.

Ils sont 16.792 ressortissants, issus de différents pays africains et entrés "illégalement" en Algérie en 2015, a précisé M. Bedoui cité par l'APS suite à la précédente séance plénière consacrée aux questions orales à l'APN jeudi 31 décembre 2015.

Le ministre de l'Intérieur a réitéré que ce phénomène est motivé par les insécurités et les instabilités "qui ont pris des proportions inquiétantes dans certains pays". Il a aussi rappelé les mesures, à "caractère humanitaire", prises par le gouvernement algérien "dans le respect des accords bilatéraux et des chartes internationales".

Noureddine Bedoui a évoqué les dispositions prises pour le rapatriement des ressortissants nigériens suite à une demande officielle du gouvernement du Niger. La même source a rappelé que 25 opérations de rapatriements ont été organisées entre décembre 2014 et décembre 2015.

"Ces ressortissants ont été accompagnés aux centres de transit de Tamanrasset où ils ont bénéficié d’une prise en charge totale sur les plans sanitaire, alimentaire et de l’hébergement", a-t-il souligné. Il a aussi affirmé que ses services prendront des "mesures strictes" pour que le dispositif de soutien aux migrants africains ne soit pas détourné de sa vocation.

LIRE AUSSI: Au RAJ, la sonnette d'alarme sur le racisme à l'égard des migrants subsahariens retentit

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.