MAROC
02/01/2016 13h:12 CET | Actualisé 02/01/2016 13h:12 CET

Inde: Attaque d'islamistes présumés contre une base aérienne indienne proche du Pakistan

Inde: Attaque d'islamistes présumés contre une base aérienne indienne proche du Pakistan
AFP
Inde: Attaque d'islamistes présumés contre une base aérienne indienne proche du Pakistan

TERRORISME - Au moins quatre islamistes présumés ont été tués samedi dans l'attaque d'une importante base aérienne de l'armée indienne proche du Pakistan, qui met à l'épreuve le fragile rapprochement entre New Delhi et Islamabad.

Ce n'est qu'en fin de journée, après 14 heures d'opérations, que l'armée a pu annoncer avoir repris le contrôle du site et tué quatre hommes armés, vêtus d'uniformes de l'armée indienne, qui avaient infiltré la base de Pathankot, dans l'Etat du Pendjab (nord de l'Inde), vers 03H30 (22H00 GMT).

L'armée avait très vite indiqué que ces hommes étaient soupçonnés d'appartenir au groupe islamiste Jaish-e-Mohammed basé au Pakistan. Un général indien a déclaré à la télévision que Jaish avait revendiqué l'assaut.

"Nous avons retrouvé quatre corps et en cherchons d'autres", a déclaré à l'AFP un haut responsable de la police du Pendjab, H.S. Dhillon. Selon un responsable militaire, les forces indiennes étaient à la recherche d'explosifs résiduels. Les responsables indiens n'ont pas confirmé des informations des médias d'Etat selon lesquelles trois personnels de sécurité avaient trouvé la mort dans l'attaque.

Cette base d'une importance stratégique à quelque 50 km de la frontière pakistanaise abrite des dizaines d'avions de combat. Les unités spéciales de la police ont passé des heures après cet assaut audacieux -une attaque rare contre une base indienne en dehors du Cachemire- à quadriller les lieux.

Cette attaque survient une semaine après une visite surprise du Premier ministre indien, Narendra Modi, au Pakistan et fragilise l'amorce de détente entre les deux puissances nucléaires. Mais le Pakistan a condamné dans l'après-midi cet "acte terroriste".

"Dans l'esprit de bonne volonté créé par les récentes discussions de haut niveau entre les deux pays, le Pakistan maintient son engagement à être un partenaire de l'Inde (...) afin d'éliminer la menace terroriste sur notre région", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Un responsable sécuritaire de haut rang avait indiqué sur place, sous le couvert de l'anonymat et avant la fin de l'attaque, que les militaires avaient jusque-là réussi à empêcher les assaillants de faire des dégâts importants.

"Ils sont lourdement armés et l'attaque vise à provoquer un maximum de dégâts au matériel de la base, mais nous avons réussi pour le moment" à les en empêcher. "Nous pensons que ce sont des terroristes du Jaish-e-Mohammed", a précisé ce responsable.

Le Jaish-e-Mohammed, interdit au Pakistan, combat l'Etat indien dans la région himalayenne du Cachemire, disputée par l'Inde et le Pakistan, où un conflit séparatiste a fait quelque 100.000 morts.

Galerie photo2014, année noire pour l'aviation Voyez les images

LIRE AUSSI: