MAROC
01/01/2016 13h:32 CET | Actualisé 01/01/2016 13h:33 CET

Plus de 3.700 migrants morts en Méditerranée en 2015

DR

IMMIGRATION CLANDESTINE - Plus de 3.700 migrants et réfugiés sont morts dans la mer Méditerranée en 2015 lors de traversées périlleuses pour tenter de gagner l'Europe, selon les chiffres de l'Organisation internationale des migrations (OIM).

Il s'agit d'un chiffre en hausse sensible par rapport à l'an 2014, au cours duquel 3.270 décès ont été recensés.

La plupart des décès surviennent dans la partie centrale de la Méditerranée, une route fréquemment empruntée par les passeurs qui opèrent à partir de la Libye, précise l'organisation basée à Genève.

Le mois d'avril a été le plus meurtrier avec quelque 1.250 décès comptabilisés, dont 800 environ dans le naufrage d'un seul navire au large de la côte libyenne où seules 28 personnes ont survécu.

A l'échelle mondiale, 5.350 migrants et réfugiés sont décédés en tentant de rallier d'autres pays, souligne l'OIM, selon laquelle ce chiffre s'est établi à 5.017 en 2014.

LIRE AUSSI: Maroc: Des centaines de migrants prennent d'assaut la frontière à Sebta

Ce nombre record de personnes mortes alors qu'elles cherchaient à fuir des situations de conflit ou la pauvreté est "choquant et inexcusable", a affirmé dans un communiqué le directeur général de l'OIM, William Lacy Swing.

Après la Méditerranée, la région la plus meurtrière pour les migrants est l'Asie du sud-est, essentiellement le golfe du Bengale, la mer d'Andaman, la Malaisie et la Thaïlande, où au moins 800 décès ont été recensés en 2015. Au Mexique et le long de la frontière américano-mexicaine, près de 330 décès ont été enregistrés.

En Méditerranée, la très grande majorité des réfugiés et migrants vers l'Europe en 2015, soit plus de 821.000 sur un million d'entrées, a rejoint la Grèce et 816.000 d'entre eux sont arrivés par la mer.

Galerie photoMelilla, forteresse de l'Europe Voyez les images