MAROC
31/12/2015 14h:30 CET | Actualisé 31/12/2015 14h:33 CET

Nouvel an: Renforcement des alcootests dans les grandes villes du Maroc

DR

TRANSPORT – Boire ou conduire, il faut choisir. En cette nuit de fêtes qui devrait être marquée par une affluence massive dans les grandes artères, "le déploiement d’alcootests a été renforcé dans les grandes villes du royaume pour limiter les risques d’accidents", selon Telquel.ma.

Sont concernées les villes de Casablanca, Marrakech, Tanger, Rabat et Agadir, ajoute le site d’information, qui cite une source au sein du ministère de l'Équipement et du transport.

Dans un communiqué publié ce jeudi, le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC) incite les usagers les automobilistes à "respecter le code de la route, vue l'affluence massive que connaissent les différents axes routiers et la hausse de la demande sur les moyens de transport publics, à l'occasion de l'avènement du nouvel an et des célébrations qui le commémorent".

Que risquent les contrevenants? Est punie d’un emprisonnement de six mois à un an "toute personne qui, même en l'absence de tout signe d'ivresse manifeste, conduit un véhicule, alors qu'elle se trouve en état d'ivresse ou sous l’influence de l'alcool caractérisé par la présence dans l'air expiré ou dans le sang d'un taux d'alcool fixé par l'administration ou sous l'influence de substances stupéfiantes ou sous l'effet de certaines substances médicamenteuses contre-indiquées pour la conduite d'un véhicule". Le tout assorti d’une amende de 5.000 à 10.000 dirhams et de la suspension du permis de conduire de six mois à un an.

LIRE AUSSI:Vacances de fin d'année au Maroc: Les points chauds autoroutiers à éviter