MAROC
31/12/2015 11h:41 CET | Actualisé 31/12/2015 11h:41 CET

Maroc: Une parlementaire démissionne en raison de son analphabétisme

MAP

POLITIQUE - Trois mois seulement après son élection, Malika Falahi a présenté sa démission de la Chambre des conseillers, selon l’Economiste. La raison ? L’élue sous les couleurs du Parti authenticité et modernité (PAM) ne sait ni lire ni écrire. Une situation qui "la mettait dans une situation peu confortable et lui causait des blessures psychologiques", écrit le quotidien Assabah.

En octobre dernier déjà, lors de l’élection du président de la deuxième chambre, elle avait attiré l’attention de l’assistance car elle n’arrivait pas à écrire le nom du candidat choisi, Hakim Benchamach, le nouveau président de la Chambre des conseillers.

Les membres du bureau de la Chambre des conseillers auraient en tout cas accepté cette démission, après avoir étudié tous les aspects juridiques de la situation. La décision finale revient néanmoins aux sages du Conseil constitutionnel, qui devront désormais trancher pour approuver ou non cette démission.

LIRE AUSSI:Élections 2015: Dernière étape le 2 octobre à la Chambre des conseillers