14/12/2015 08h:12 CET | Actualisé 29/12/2015 11h:39 CET

Les (vraies) vertus du sport et ce que l'on doit en attendre, au delà des clichés

SPORT - Dans un article devenu viral en quelques heures au milieu de la torpeur estivale , le vénérable journal américain New York Times invitait ses lecteurs en Juillet à réfléchir aux vertus réelles du sports et les bénéfices que l’on peut en attendre.

Au cœur de cette analyse de Jane Brody, la volonté de faire voler en éclat tous les clichés habituels sur les motivations « classiques » du sport : perdre du poids ou sculpter son corps.

Se basant sur une étude américaine menée auprès d’un échantillon de plus de trois cents hommes et femmes âgés de 60 à 95 ans, Brody démontre que ceux qui font du sport pour ces raisons sont en réalité ceux qui y consacrent…le moins de temps.

La raison à cela est assez simple : perdre du poids ou redessiner son corps prend du temps, et constitue un objectif de long terme. Cela mobilise donc beaucoup moins la volonté des sportifs que les objectifs à court terme, qui eux sont beaucoup plus immédiats.

Dans ce cadre, ceux qui pratiquent régulièrement une activité sportive sont focalisés sur les bénéfices rapides qu’offrent l’exercice : remobiliser son mental, se sentir plus centré dans ses activités, et cristalliser son énergie.

Reprenant les propos de l’auteur d’ouvrages de coaching personnel à succès, le Dr Segar, la spécialiste du fitness du New York Time nous invite à méditer ses propos : " le souci de préserver sa santé n’est pas un argument assez urgent ni pressant pour que les gens placent la priorité sportive au premier plan de leurs vies chaotiques" .

De fait, il existe donc des stratégies pour pouvoir maintenir une activité sportive en continu, en contournant les objectifs de perte de poids par exemple, et en se focalisant sur le plaisir simple que procure une séance sportive.

Cela nécessite, selon l’auteur de se concentrer sur les bénéfices immédiats du sport : plus d’énergie, moins de stress, et une opportunité de mieux se « connecter » avec ses proches et ceux que l’on aime.

Elle rappelle également que « chaque geste compte » dans la pratique sportive, et qu’il est inutile de s’en vouloir si l’on rate une séance, mais qu’il est en revanche indispensable de profiter de chaque occasion : prendre les escaliers au lieu de l’ascenseur, faire du jardinage, marcher pour rentrer chez soi quand cela est possible.

Dans un raccourci saisissant, elle nous rappelle l’essentiel : "plus l’on consacre de l’énergie pour s’occuper de soi, plus on en a pour les autres". A méditer chaque jour…