29/12/2015 11h:32 CET | Actualisé 29/12/2015 11h:32 CET

Maroc: À quoi sert Le Fond National de Développement du Sport (FNDS) ?

SPORT - Bras armé de l’Etat pour le financement du sport, le Fond National de Développement du Sport (FNDS) est un véhicule méconnu du grand public, mais qui revêt pourtant une importance stratégique afin d’allouer des ressources au financement du sport national.

Créé en 1987, le FNDS permet d’inscrire le développement du sport dans des temps longs à travers le financement des infrastructures (stades, centres d’entraînement, etc.) tout en accordant des ressources annuelles immédiates aux fédérations et organisations sportives.

A ce titre, le FNDS a versé aux fédérations sportives nationales pas moins de 1,17 milliards de dirhams en subventions lors de la décennie 2003-2014, constituant ainsi leurs principales sources de revenus, loin devant le sponsoring et les licences.

Le Fonds, avec d’autres partenaires, a également financé la construction de trois stades emblématiques de dernière génération qui ont vu le jour lors de ces dernières années à Marrakech, Agadir, et Tanger.

Il a permis la création de l'Académie Internationale Multidisciplinaire d'Athlétisme qui a vu le jour à Ifrane en 2013, et qui constitue un équipement public de premier plan pour accueillir, former, et entraîner les athlètes.

L’action du FNDS se décline sur le plan local, avec le financement de centres socio-sportifs de proximité (CSP), avec pour objectif à terme la mise en place de 1000 entités, réparties sur l’ensemble du territoire national. A date, le nombre cumulé de centres en cours de réalisation ou réalisés attient le chiffre de 665, selon le ministère de la jeunesse et des sports, 58% d’entre eux étant en zone urbaine et le reste en zone rurale.

De ce fait, le FNDS constitue une "charnière de financement" essentielle pour le sport national, car il permet à la fois d’adresser les besoins immédiats des principaux acteurs, mais également de construire les infrastructures indispensables.

Les ressources du FNDS sont principalement tirées de la réversion par la Marocaine des Jeux et des Sports (MDJS) de la quasi intégralité de ses profits, ce qui lui assure un flux de ressources annuelles garanties. Ces dernières sont d’ailleurs en progression constantes ces dernières années, passant de quelques 130 millions de dirhams en 2012 à pas moins de 257 millions de dirhams en 2014, soit une progression de quasiment 100% en deux ans.

LIRE AUSSI