MAROC
29/12/2015 12h:44 CET | Actualisé 29/12/2015 12h:45 CET

Le Marocain Alliances confirme ses déboires judiciaires

Deux filiales d'Alliances en liquidation judiciaire
Alliances
Deux filiales d'Alliances en liquidation judiciaire

IMMOBILIER - C'est désormais officiel. Deux filiales du groupe Alliances sont en faillite et une est en redressement judiciaire. Révélée par Jeune Afrique le 24 décembre, l'information a été confirmée par un communiqué publié ce mardi 29 décembre. Les filiales en question sont EMT Bâtiment et EMT Routes en liquidation judiciaires, et EMT, pour qui l'ouverture d'une procédure de redressement a été déposée auprès du tribunal de commerce de Casablanca.

"Ces décisions n’auront pas de conséquence sur l’activité de promotion immobilière du Groupe Alliances qui évaluera, le moment venu, l’impact comptable de cette situation", rassure dans un communiqué le groupe immobilier dirigé par Mohamed Alami Lazraq.

En février, Alliances avait publié un profit warning pour annoncer que les résultats seraient en deçà des espérances. Le chiffre d'affaires d'Alliances était en effet 20% inférieur à celui de 2014.

LIRE AUSSI:Comment le groupe immobilier Alliances veut surmonter la crise

Alors que la mise en place d'un plan de restructuration du pôle construction, qui traverse une zone de turbulences, a été annoncée, la procédure ne semble pas avoir été fructueuse au vu de la situation actuelle. "Les actions de restructuration menées par l'équipe dirigeante de ces sociétés (…) n'ont malheureusement pas été suffisantes pour surmonter les difficultés auxquelles ces sociétés étaient confrontées et éviter l'ouverture des procédures collectives", déplore le communiqué.

Retour aux sources

Alliances devrait-il se concentrer sur son cœur de métier, la promotion immobilière ? Il semblerait bien que oui. "Cette situation opère, de fait, une séparation entre l’activité historique du Groupe Alliances (promotion immobilière et prestations de services immobiliers) et l’activité de construction".

Le groupe se consacrera donc exclusivement à la promotion immobilière auquel sera consacrée l'essentiel des ressources financières. L'année 2016 s'annonce d'ailleurs chargée pour Alliances: plusieurs projets de grande envergure devraient être livrés l'année prochaine: les Terrasses Dar Essalam à Rabat et le projet immobilier de Sindibad à Casablanca figurent parmi les plus importants.

Afin de renouer avec le profit, dès 2016, le groupe annonce d'ores et déjà une nouvelle gouvernance. "Le Groupe Alliances a mis en place une nouvelle gouvernance, basée sur cinq organes clés, à savoir le conseil d'administration, dans lequel siègent deux nouveaux membres indépendants, le Comité d'audit, présidé par un administrateur indépendant, le Comité des nominations, le Comité exécutif et le Comité d'investissement", conclut le communiqué.

Fondé en 1994, le groupe est présent dans le secteur du logement social à travers Alliances Darna et le secteur du luxe à travers Créations. En 2014, Alliances a réalisé un chiffre d’affaires de 2,93 milliards de dirhams.

Galerie photoCasablanca s'offre un lifting Voyez les images