MAGHREB
28/12/2015 06h:00 CET

Tunisie: Bendir Man descend en flamme Mekdad Sehili en chanson

"Ah Mekdad, ah Mekdad, ah Mekdad, tu as rendu fou les gens !"

C'est avec ce refrain (à partir de 06'45'' dans la vidéo ci dessus), repris en choeur par les chroniqueurs et le public de l'émission "Liman Yadhhak Fakat" ("Pour celui qui rit seulement"), que Bayrem Kilani, plus connu sous le nom de Bendir Man a tourné en dérision Mekdad Sehili, artiste et président du syndicat national des chanteurs professionnels tunisiens.

Mekdad Sehili a affirmé le 19 décembre à la radio Mosaïque Fm que dorénavant, sans carte professionnelle, aucun artiste ne pourra chanter.

"Je ne permettrai plus qu'un chanteur travaille 'au noir' " a-t-il déclaré ajoutant qu'une vaste campagne sera lancée dans les bars, les restaurants et les hôtels afin que les chanteurs qui ne sont pas munis de leurs cartes soient interdits d'exercer.

Face à cette sortie médiatique de Mekdad Sehili, Bendir Man a vivement réagi.

Pour le chanteur, qui a récemment quitté la Tunisie pour s'installer aux États-Unis, les jeunes chanteurs seront les premiers touchés par cette mesure: "Qui va être touché par cette carte professionnelle? Ce sont les jeunes qui ont 24, 25 ans, un pauvre qui chante dans un bar...", affirme-t-il.

"Ici en Tunisie, on te prends ta chanson sans avoir les droits d'auteur, on la passe n'importe où sans avoir de droits d'auteur, tu n'as ni sécurité, ni rien du tout... que va-t-elle me rapporter cette carte professionnelle ?", s'interroge Bendir Man

Bendir Man semble amer contre Mekdad Sehili: "Je lui pardonne son ignorance, même s'il a vécu au Canada, je lui pardonne son ignorance, mais dans les bars et les restos à l'étranger, ils n'ont pas besoin de carte professionnelle pour y chanter. Tu peux appeler un groupe amateur pour qu'il vienne chanter", affirme-t-il .

L'interdiction par les forces de l'ordre du chanteur du groupe Gultrah Sound System, Halim Youssfi, de se produire dans un restaurant de la Goulette, le 17 décembre dernier, sous prétexte qu'il n'avait pas de "carte professionnelle" a indigné Bendir Man: "Ce qu'il fait est dangereux. J'ai lu que le ministère de la Culture, à travers son chargé de communication, a affirmé n'avoir interdit à personne (de chanter) et n'avoir envoyé personne. Cela veut dire qu'il (Mekdad Sehili) fait de l'abus de pouvoir. Il a appelé ses connaissances au sein de la police afin d'arrêter des jeunes chanteurs parce qu'ils n'avaient pas de cartes professionnelles", souligne t-il.

"Même pour ça vous allez nous étouffer? Il avait du papier à rouler, il a été arrêté. Il était assis dans un café, ils l'ont raflé (à l'armée). Il est parti chanter dans un bar, il a été arrêté. Après vous dites, pourquoi il a rejoint Daech?", s'emporte Bendir Man avant d'ajouter: "Comment il est parti à Daech? Bah tu l'étouffes. Si moi qui suis connu et qui ai du travail, j'ai quitté ce pays alors imagine...".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.