ALGÉRIE
27/12/2015 11h:30 CET | Actualisé 27/12/2015 11h:30 CET

Le FFS appelle ses militants à la vigilance

Archives

Le Front des Forces Socialistes (FFS) a informé aujourd'hui, ses militants et les Algériens soucieux de connaitre comment s'organiseront les funérailles de son défunt président, Hocine Aït Ahmed, que le parti les tiendra informés dès que les détails sont mis au point avec la famille du regretté leader.

"La direction nationale du FFS qui agit, en concertation avec la famille Ait-Ahmed, tiendra la population aussitôt informée des détails relatifs à l’organisation des conditions d’accueil de la dépouille mortelle le jeudi 31 décembre et du déroulement des funérailles le 1 janvier", rassure la direction du parti dans son communiqué publié aujourd'hui.

Le FFS a également indiqué que les dispositions d’ordre technique pour garantir la sécurité sur la voie publique seront prises en coordination avec les autorités. Certains médias ont affirmé que 2000 agents de l'ordre ont été mobilisé pour assurer la sécurité la fin de la semaine.

Le FFS se disant "profondément touché par l’ampleur de l’émotion populaire qui s’est exprimée à l’annonce du décès de Hocine Aït Ahmed", appelle, cependant, ses militants à plus de vigilance pour couper la voie à toute tentative de détournement ou de récupération de cet élan national ou de l'émotion générale.

"Le FFS appelle ses militants et ses sympathisants à rester vigilants à chaque instant, dans leurs propos et leurs actes, pour que ce moment historique reflète les valeurs de dignité démocratique et de grandeur patriotique du héros que vient de perdre l’Algérie", lit-on encore dans le communiqué du parti.

Pour rappel, Aït Ahmed sera enterré à sa demande dans son village natal. L'arrivée de la dépouille du défunt à l'aéropot Houari Boumedienne aura lieu jeudi 31 décembre à Alger. L'enterrement, quand à lui, aura lieu le lendemain, 1er janvier, à son village natal Ath Ahmed à Ain El Hammam.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.