ALGÉRIE
27/12/2015 06h:44 CET | Actualisé 21/06/2017 11h:35 CET

Imène, "Ymenkup Up", la "Youtubeuse" algérienne crée l'événement

Après 4 années à prodiguer ses conseils maquillage et beauté en vidéos, la célèbre Youtubeuse algérienne Imène, plus connue sous le pseudonyme "Ymenkup Up", a organisé sa première rencontre publique mardi 22 décembre à Alger avec ses fans qui dépassent depuis peu 10 000 abonnés sur Youtube et 65 000 sur Facebook.

Plus de 150 personnes ont assisté à l’événement, toutes des filles, et pour cause, la chaîne youtube "Ymenkup Up" cible une audience exclusivement féminine.

Dans ses vidéos, la jeune fille de 23 ans originaire d’Oran donne des conseils beauté et lifestyle (mode de vie) à travers des tutoriels make-up (maquillage), des GRWM (Getting ready with me: Comment se préparer avec moi) et des DIY (Do It Yourself: Faites-le vous-même), le tout, avec un humour décapant.

Toujours soucieuse de rester proche de ses fans, la bloggeuse a sillonné la salle pour une Foire aux questions (FAQ). Les filles lui ont parlé, et certaines ont même eu droit à des bisous et des câlins, à l’instar de Bouchra, 9 ans, venue avec sa grande sœur rencontrer son idole et lui dire combien elle l’appréciait.

Elle n’est pas la seule, des: "Nabghik Imène", "Je t’adore Imène", "T’es la meilleure!" n’ont pas arrêté de fuser dans la salle.

Certaines admiratrices étaient venues d’aussi loin que Skikda, Oran ou Setif . D’autres ont abandonné leurs révisions et certaines ont même manqué le travail pour venir la voir. Ce qui a beaucoup ému la jeune fille.

Est-ce difficile d’être youtubeuse en Algérie ? A cette question, Ymenkup Up répond catégoriquement non.

"C’est un risque de se montrer en Algérie, surtout quand on est une fille, mais je n’ai jamais eu de problèmes. Il y a toujours des personnes qui critiquent ce que je fais, mais je ne leur prête pas attention."

De la chambre aux planches

Elle raconte qu’au départ, ses parents n’étaient pas au courant qu’elle faisait des vidéos, et qu’ils l’ont su à travers leurs amis.

"Ils ont rigolé, puis m’ont encouragée à continuer, mais en m’imposant certaines limites, que je n’ai pas respectées car je n’ai pas pu m’empêcher d’étaler ma vie privée", dit-elle en regardant sa mère présente dans le public.

Sa maman avoue d’ailleurs que c’est quelqu’un de très têtue et "qu’elle n’en fait toujours qu’à sa tête". Elle confie aussi avec fierté que sa fille a été retenue dans une école prestigieuse de théâtre à Paris alors que ni son père, ni elle n’y croyaient. "Elle a été retenue parmi les 20 personnes sur 2000 alors qu’elle n’a aucune expérience dans le domaine".

"J’aimerais que les Algériens s’intéressent plus à Youtube, car maintenant Youtube est plus regardé que la télé".

Le phénomène "Youtube" prend de plus en plus d’ampleur en Algérie. Deux autres youtubeuses étaient d’ailleurs présentes à la rencontre : Racha Bezaid, 19 ans, de Blida, dont la chaine s’appelle "Pinkbox" et Manel 21 ans de Bouzareah dont la chaine youtube s’appelle "Le monde vu par Manel".

À la fin, la jeune fille a pris un selfie avec la salle et a distribué des petits cadeaux à tout le monde.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.