MAROC
26/12/2015 13h:39 CET | Actualisé 26/12/2015 13h:40 CET

Maroc: Abdelilah Benkirane évoque le "harcèlement sexuel" dans les partis politiques marocains

POLITIQUE - Lors d'une conférence de presse organisée par la Commission équité et égalité des chances, relevant du Parti justice et développement (PJD), qui s'est tenue le 21 décembre dernier, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane s'est penché devant les militants de son parti sur la question de la parité, notamment dans la sphère politique. Pour Benkirane, s'il n'y a pas beaucoup de femmes dans les partis marocains, c'est à cause du "harcèlement sexuel, omniprésent" dans les formations politiques marocaines, sauf au…PJD.

"Nous n'avons quasiment jamais entendu de parler de cela au sein du Parti justice et développement, et même si nous n'accordons pas d'attention particulière à ce fléau actuellement, nous restons un modèle positif", a dit le chef du gouvernement.

Pour Benkirane, la parité est une "nouvelle vague prédominante" qu'il faut prendre avec des pincettes : "Ce n'est parce que le monde parle de parité, d'égalité et d'approche genre que nous devons nous insérer dans ces débats, sans être conscients de l'origine de ces sujets".

Galerie photoLes bourdes de Benkirane Voyez les images

LIRE AUSSI: