MAROC
24/12/2015 19h:45 CET | Actualisé 06/01/2016 06h:11 CET

CIH s'allie à la Qatar International Islamic Bank (QIIB) pour la création d'une banque islamique au Maroc

CIH s'allie à la Qatar International Islamic Bank (QIIB) pour la création d'une banque islamique au Maroc
DR
CIH s'allie à la Qatar International Islamic Bank (QIIB) pour la création d'une banque islamique au Maroc

FINANCE ISLAMIQUE - On en sait plus sur la filiale commune CIH/QIIB dédiée à la finance islamique et dont la création avait été annoncée lors de la présentation des résultats semestriels 2015 du Crédit immobilier et hôtelier (CIH) en septembre dernier.

Dans un communiqué publié jeudi, la Qatar International Islamic Bank (QIIB) indique en effet avoir signé une joint-venture avec le CIH pour la création d’une banque participative (ou banque islamique) au Maroc, dans le cadre de "sa stratégie d’investissement à l’étranger et de diversification de son portefeuille".

En vertu de cet accord de partenariat, "la QIIB va prendre une participation de 40% dans la future banque qui sera lancée dans les prochains mois après l’obtention des autorisations nécessaires, selon les règlements en vigueur au Maroc", ajoute le communiqué.

Et d’ajouter que le conseil d'administration de QIIB "considère le Maroc comme un marché riche qui fournit des opportunités uniques pour la banque ainsi que pour l'économie marocaine en général (…) QIIB tire sa force de près de 25 ans d'expérience bancaire et espère continuer son succès en travaillant dans le Royaume du Maroc".

LIRE AUSSI:Les premières "banques islamiques" verront le jour l'année prochaine selon le gouverneur de Bank Al Maghrib

Fondée en 1991, QIIB est une banque privée de droit qatari qui offre des solutions bancaires islamiques intégrées aux particuliers et aux entreprises. Elle dispose actuellement d'un vaste réseau de succursales au Qatar, et investit par le biais de nombreux partenariats dans son pays d’implantation et à l’étranger. La banque qatarie a reçu une note "A2" par l’agence notation internationale Moody’s avec une perspective stable, tandis que l’agence Fitch lui a accordée un "A +" avec perspective stable.

Attendues depuis plusieurs années, les banques qui proposent des produits financiers "halal", s’apprêtent à voir le jour au Maroc. En tout, onze demandes d’agrément pour l’activité de banque participative ont été soumises à Bank Al-Maghrib (BAM), a récemment indiqué le gouverneur de la banque centrale, Abdellatif Jouahri.

La première banque participative au Maroc sera opérationnelle début 2016. Al Baraka Bank est détenue à parts égales entre la BMCE Bank (récemment rebaptisée BMCE Bank of Africa) et le groupe Bahreïni Baraka Banking Group.

Le lancement au Maroc des banques islamiques, officiellement estampillées banques participatives pour ne pas porter préjudice aux autres banques dites "classiques", se fera presque un an après la promulgation de la loi 103-12 relative aux établissements de crédits et organismes assimilés. Celle-ci, entrée en vigueur en janvier dernier, règlemente le secteur et prévoit l’accord de licences aux banques participatives suivant l’avis conforme du Conseil supérieur des Oulémas.

En décembre 2011, le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, avait reçu samedi Khalid bin Thani al-Thani, président de la QIIB. Les entretiens avaient justement porté sur la perspective d’établir une banque et une assurance islamiques au Maroc, et le renforcement de la coopération bilatérale.