MAROC
27/12/2015 14h:44 CET

Sonia Ngadi, la maquilleuse marocaine qui a réussi à percer à Hollywood

Qui est Sonia Ngadi la maquilleuse marocaine qui a percé à Hollywood?
HuffPost Maroc
Qui est Sonia Ngadi la maquilleuse marocaine qui a percé à Hollywood?

PORTRAIT - Channing Tatum, Jamie Foxx ou encore Jennifer Laurence ont un point en commun: être passé "sous la houppette" de Sonia Ngadi. Cette artiste maquilleuse de 32 ans, originaire d’Oujda, peut se targuer d’apparaître dans les génériques des plus grands blockbusters américains comme "X-Men", "White House Down" ou encore "Blanche Neige". Portrait d’une "make-up artist" au parcours exceptionnel.

Après un bac option arts plastiques en 2002, Sonia Ngadi, fille d’architecte, décide de devenir décoratrice d’intérieur. Elle quitte alors sa ville natale pour Casablanca où elle poursuit ses études dans une école d’architecture d’intérieur. En parallèle, elle s’inscrit à un cours de maquillage "juste pour le fun", s’amuse-t-elle. Quelques années plus tard, elle se retrouve par hasard sur le plateau d’une publicité d’un opérateur téléphonique marocain où elle est amenée à remplacer une maquilleuse tombée malade le jour du tournage. "Ce jour-là, j’ai su que c’était le métier que je voulais faire. Je voulais devenir maquilleuse", confie la jeune maman.

Des débuts difficiles

En 2006, Sonia Ngadi s’installe avec son époux à Montréal. Marquée par sa première expérience en tant que maquilleuse, elle s’inscrit au Collège Lasalle où elle suit une formation pour devenir "make-up artist". Elle se lance ensuite à la recherche d’un emploi mais se rend compte rapidement que pour "accéder aux plateaux de cinéma au Canada, il faut avoir des contacts". Elle enchaîne les formations dans le but de rencontrer des personnes pouvant l’introduire dans ce milieu fermé.

Galerie photoSonia Ngadi en images Voyez les images

C’est lors d’une séance d’apprentissage qu’un de ses enseignants lui parle de l’Alliance québécoise des techniciens de l’image et du son (AQTIS), un syndicat qui regroupe plus de 4.500 artisans des métiers liés au cinéma et à la télévision. Tout de suite, la Marocaine prend contact avec les responsables de l’organisation. Après beaucoup de persévérance, elle est admise dans une formation de l’AQTIS. "A ce moment, j’ai senti que je m’approchais de mon rêve. J’avais des enseignantes de plus de 30 ans d’expérience qui avaient travaillées dans de grandes productions hollywoodiennes", confesse Sonia Ngadi.

"Des étoiles dans les yeux"

Son talent pour le maquillage séduit l’un de ses professeurs qui fait appel à elle en 2009 pour remplacer une maquilleuse dans le tournage du film américain "Les Immortels" de Tarsem Singh. "J’ai maquillé une centaine de figurants. 18h de travail non-stop. A la fin de la journée, j’étais épuisée mais j’avais des étoiles dans les yeux", affirme l’artiste. Impressionnée par son travail, la production la rappelle le lendemain, et l’expérience qui ne devait durer qu’une journée s’est étalée sur les trois mois de tournage du long-métrage.

Cette expérience unique a permis à Sonia Ngadi d’être engagée par la suite comme maquilleuse dans de grandes productions. Elle a collaboré notamment dans les trois derniers films X-Men, dans Stonewall ou encore la série The Lottery. De retour au Maroc depuis quelques semaines pour des raisons familiales, Sonia Ngadi a ouvert son atelier de maquillage à Casablanca. "J’ai acquis une grande expérience aux Etats-Unis et au Canada. Je voudrai maintenant mettre mon talent au profit de mon pays", affirme-t-elle.

Galerie photoSonia Ngadi en images Voyez les images