ALGÉRIE
24/12/2015 14h:38 CET | Actualisé 24/12/2015 14h:45 CET

Bouteflika : Hocine Aït Ahmed a été "digne dans son opposition à l'égard de certains responsables"

ait ahmed

Le président Abdelaziz Bouteflika a salué, jeudi, dans un message de condoléances, en Hocine Aït Ahmed un " homme fidèle à sa patrie, soucieux de l'unité de sa Nation, courageux dans ses positions, attaché à ses principes, affable, constructif dans ses critiques, digne dans son opposition à l'égard de certains responsables dont il contestait le mode de gouvernance et la méthode de gestion."

LIRE AUSSI : Disparition d'Ait Ahmed: l'ancien président Liamine Zeroual présente ses condoléances à la famille

Hocine Aït Ahmed "se refusait à la surenchère et aux compromissions lorsqu'il s'agissait de questions cruciales intéressant sa patrie", il est une « sommité dont les valeurs humaines, la finesse et l'intelligence politique inégalées" ont "éclairé un pan de l'histoire du militantisme algérien et marqué de leur empreinte l'histoire de tous les mouvements de libération de par le monde".

Qualifiant le défunt d’un "des grands hommes de l'Algérie, un éminent militant et un dirigeant historique hors pair", Abdelaziz Bouteflika a mis en exergue les qualités et le parcours du militant révolutionnaire du PPA-MTLD à l’OS (Organisation secrète).

Bouteflika a salué le "courage", la "bravoure" et "charisme" de Hocine Aït Ahmed et ses "positions courageusese qui ont marqué les différents évènements liés à l'Histoire de l'Algérie.

"Ni moi, ni le peuple algérien, ni l'Histoire n'oublierons le regretté Hocine Ait Ahmed qui s'était dévoué pour son pays, qui est resté fidèle à son peuple et a honoré le serment. L’Algérie a perdu en la personne de Hocine Ait Ahmed un de ses grands hommes qui a accompli avec abnégation et dévouement son devoir de militant et de moudjahid".

Pour rappel, le président de la République a décrété un deuil national de huit jours à partir du vendredi, une règle réservée jusque-là aux anciens chefs d'Etat.

Hocine Aït Ahmed, militant de la cause de l'indépendance nationale et irréductible opposant au régime algérien sera enterré dans son village natal à Aïn El Hammam, a annoncé jeudi soir le Front des Forces Socialistes (FFS), dans un communiqué publié sur son site officiel.

"Nous portons à la connaissance de l’opinion publique que la dépouille du défunt Hocine Aït-Ahmed sera inhumée dans son village natal à Ain El Hammam. La date du rapatriement et le déroulement des funérailles seront communiqués aussitôt que possible." indique le communiqué.

LIRE AUSSI :

Hocine Aït Ahmed : l'homme qui aimait les militants et les Algériens

Hocine Aït Ahmed, combattant de l'indépendance et infatigable militant de la démocratie en Algérie est mort

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.