23/12/2015 09h:32 CET | Actualisé 23/12/2015 09h:33 CET

Un prêt de 2,15 milliards de dirhams à Finéa pour soutenir les PME

Siège de la CDG à Rabat
DR
Siège de la CDG à Rabat

ÉCONOMIE - 200 millions d’euros, soit 2,15 milliards de dirhams, c’est le montant accordé par la Banque européenne d’investissement (BEI) à Finéa, filiale du principal levier financier marocain Caisse de dépôt et de gestion (CDG), révèle Le Matin. Un financement "en négociation depuis le début de l’année octroyé sous forme de prêt intermédié".

En d’autres termes, une entreprise qui recherche des fonds peut recourir à un intermédiaire financier – en l’occurrence Finéa – chargée de lui apporter les capitaux nécessaires à son développement grâce à des emprunts. L’objectif est de faciliter les conditions de prêts accordés aux petites et moyennes entreprises (PME) du royaume, et ainsi stimuler leur compétitivité.

En novembre dernier, cette filiale de la CDG avait déjà signé un contrat de financement avec la Banque allemande pour le développement et la reconstruction (KFW). Un accord qui prévoit de mettre en place une ligne de financement de 150 millions d’euros (1,6 milliards de dirhams) pour améliorer l'accès des PME au financement bancaire.

Fondé en 1950, Finéa est aujourd’hui présente dans six villes du royaume à travers ses succursales: Casablanca, Rabat, Marrakech, Fès, Tanger et Agadir. Un plan de développement a été adopté en 2013 jusqu’en 2017 "pour apporter davantage d’inflexion dans le financement des PME et TPE", peut-on lire sur son site. Sur la même période, la filiale de la CDG a également augmenté son capital initialement estimé à 50 millions de dirhams pour le porter à 120 millions.

LIRE AUSSI:

Attijariwafa Bank fait le pari des très petites entreprises