ALGÉRIE
23/12/2015 07h:37 CET | Actualisé 23/12/2015 07h:37 CET

L'ARAV appelle les chaînes privées à faire preuve de responsabilité dans leurs programmes

Archives

L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (ARAV) a une nouvelle fois avertit les chaines privées concernant le contenu de leurs programmes.

L'ARAV a donc à nouveau appelé les chaines privées à s'éloigner de tout ce qui est susceptible de porter atteinte à la sécurité nationale, à l'ordre public et à la dignité humaine et à éviter le discours "diffamatoire" dans leurs programmes.

Sans citer nommément les chaines "coupables", affirme dans son communiqué avoir constaté "plusieurs dépassements par certaines chaînes privées avec des contenus qui portent atteinte à la sécurité nationale, à l'ordre public et la dignité humaine, l'ARAV met en garde ces chaînes qui utilisent l'injure et l'offense pour captiver l'audience et semer la discorde entre les Algériens, les appelant à éviter le discours injurieux et diffamatoire en direct et à faire preuve de responsabilité".

L'ARAV rappelle aussi la nécessité de respecter de "la déontologie dans les programmes diffusés et la nécessité de s'éloigner du sensationnel notamment dans les débats à caractère politique".

L'ARAV exhorte ces chaînes "coupable" à "éviter de prendre position pour ne pas encourager la culture de la violence verbale qui est contraire aux législations et aux valeurs de notre société".

Le communiqué a par ailleurs indiqué que l'Arav "ne permet pas l'injure qui est contraire à la règle du respect de l'opinion", soulignant la nécessité d'oeuvrer sérieusement à assurer un équilibre dans les programmes et les contenus, loin de toute exclusion dans les débats et programmes interactifs à caractère politique".

Elle a d'autre part rappelé que "les débats politiques diffusés par les chaînes en Algérie doivent être empreints du respect des principes démocratiques consacrés par la Constitution", invitant les directeurs des chaînes à "ne plus reproduire ces pratiques qui portent atteinte à la société tout en veillant à respecter les lois de la République et à remédier à la situation en redressant les contenus de ces programmes".

Le communiqué a également souligné la nécessité de "hisser le niveau du contenu intellectuel et culturel des programmes diffusés par les chaînes émettant en Algérie et celles émettant à partir de l'étranger" soulignant que "nul n'est au dessus de la loi quand il s'agit de sécurité, de stabilité et d'intérêt général".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.