23/12/2015 14h:04 CET | Actualisé 23/12/2015 14h:26 CET

Casablanca adopte son budget 2016

Agence urbaine de Casablanca

Le Conseil de la Commune urbaine de Casablanca a approuvé à l'unanimité, lors d'une session extraordinaire tenue mercredi au siège de la Wilaya, des amendements au projet de budget au titre de l'exercice 2016.

La révision du projet de budget est intervenue sur la base d'une série d'observations faites par le Wali de la région Khalid Safir conformément à l'article 192 de la nouvelle loi organique, qui lui confère le droit de le faire en tant que gouverneur.

L’intérieur n’avait en effet pas donné son aval pour "non-conformité avec les dispositions de la charte communale", tout en validant le budget de sa région.

Le prix du ticket du tram inchangé

Selon les nouveaux amendements, la Commune contribuera avec 65 millions de dirhams pour couvrir le déficit relatif à l'usage du tramway pour maintenir inchangé le prix des tickets. En effet, ticket était jusqu’ici subventionné à hauteur de 40% par les ministères de l’Intérieur et des Finances et la Commune urbaine de Casablanca.

Mais à partir de l’année prochaine, comme le souligne l’Économiste, la ville de Casablanca devra donc supporter totalement le montant de cette subvention.

9 millions de dirhams pour les arriérés d'eau et d'électricité

La Commune relèvera aussi les fonds alloués au Régime d'assistance médicale (RAMED) de 1,6 millions à 4 millions de dirhams pour répondre aux demandes croissantes des bénéficiaires.

La Commune a également alloué une enveloppe budgétaire de 9 millions de dirhams pour couvrir les arriérés des arrondissements relatifs à la consommation d'eau et d'électricité.

Pour rappel, le maire de la ville blanche Abdelaziz El Omari avait récemment tablé sur 3,4 milliards de dirhams de recettes pour son budget 2016, soit une hausse de 10% par rapport à une année auparavant.

LIRE AUSSI:

Les principaux chantiers d'Abdelaziz El Omari, le nouveau maire de Casablanca