15/12/2015 13h:20 CET | Actualisé 22/02/2016 10h:53 CET

Une nouvelle charte pour améliorer l'attrait des villes touristiques marocaines

Tourisme urbain au Maroc: une charte qui engage les élus locaux
DR
Tourisme urbain au Maroc: une charte qui engage les élus locaux

TOURISME - En préparation depuis plusieurs mois, la charte des villes touristiques marocaines a été signée lundi 14 décembre à Marrakech, dans le cadre du 4e sommet mondial sur le tourisme urbain. Chaque ville touristique doit désormais répondre à un cahier de charges bien précis.

Elle devra disposer d’attraits culturels, naturels, balnéaires, historiques ou tout autre atout touristique faisant partie du patrimoine matériel. Elle devra aussi se doter d’au moins un établissement d’hébergement touristique classé. Une connexion au réseau de transport national routier, ferroviaire, portuaire ou aéroportuaire est également imposée.

Vu le contexte international concurrentiel et la menace terroriste qui plane sur plusieurs pays, notamment du pourtour méditerranéen, les professionnels marocains ont tracé une stratégie pour la valorisation du territoire et de son potentiel matériel et immatériel.

Toilettes publiques, poubelles tous les 50 mètres...

La Charte prévoit ainsi l’engagement des élus locaux afin de promouvoir leurs destinations touristiques en s’adaptant aux nouvelles tendances et mutations de l’industrie touristique. Pour ce faire, ils doivent mettre en place un dispositif de collecte des déchets et de nettoiement efficace, des toilettes publiques, des mesures anti-vandalisme à proximité des sites touristiques et tout ce qui peut rendre la visite agréable aux touristes.

A titre d’exemple, des corbeilles à papier doivent être installées tous les 50 mètres sur les espaces piétons. La qualité d’accueil, le comportement des chauffeurs de taxis, l’état des gares routières, la disponibilité de l’information touristique en plusieurs langues ou encore l’accessibilité et la signalisation touristique figurent aussi dans le cahier de charges à respecter.

Et pour s’aligner sur les autres métropoles internationales, les villes marocaines doivent s’équiper de bornes interactives et de sites Internet détaillant toutes les informations et bons plans de chaque destination.

Dans le but d’encourager les villes souhaitant s’inscrire dans les recommandations de cette charte, un système de distinctions honorifiques annuelles est mis en place. Les prix récompenseront la meilleure ville propre, accueillante, animée, intelligente ou durable.

LIRE AUSSI: Une charte urbaine pour redresser la barre du secteur touristique

Galerie photo 12 mois, 12 destinations au Maroc Voyez les images