MAGHREB
21/12/2015 11h:59 CET

Tunisie - "Le terrorisme, même pas peur": Le slogan des associations qui fêteront le réveillon au mont Châambi

https://www.facebook.com/events/1538932056428814/

Plusieurs associations de la société civile passeront le réveillon du 31 décembre au Mont Châambi "aux côtés des familles et des agents de sécurité à Kasserine" mais aussi "de l'armée tunisienne" présente au mont.

Sur une initiative du "Congrès des intellectuels contre le terrorisme" et de l'association "Culture et citoyenneté contre la violence", cet acte se veut symbolique marquant l'unité des Tunisiens face au terrorisme.

le terrorisme, même pas peur.تضامنا مع قوات امننا و حرسنا و جيشنا.نتحدى الارهاب في البؤرة الخطرة - ونقيم حفل اخر السنة...

Posté par Abdelmajid Dabbar sur dimanche 20 décembre 2015

Contacté par le HuffPost Tunisie, Abdelmajid Dabbar, organisateur de l'évènement affirme: "Suite à la tenue du congrès contre le terrorisme le 12 août dernier, nous nous sommes interrogés sur la façon dont on peut aider la société civile dans sa lutte contre le terrorisme. Et nous avons eu cette idée".

Fervent militant écologique, Abdelmajid Dabbar connait le mont Chaâmbi comme sa "poche": "Après la révolution, j'ai visité tous les parcs écologiques en Tunisie et j'ai vu l'état dans lequel était le mont Chaâmbi et les conditions dans lesquelles nos soldats, garde nationale et police faisaient face aux terrorisme".

De là a émergé l'idée de passer la nuit du 31 décembre au 1er janvier au mont Châambi: "L'événement aura lieu sur deux jours. Le 30 décembre nous donnerons une conférence sur le thème 'terrorisme et environnement', puis on ira dans quelques écoles de la région leur donner des couvertures, des vêtements, etc.", explique Adbelmajid Dabbar.

Un appel aux dons a été lancé à travers la page Facebook de l'événement afin de pouvoir récolter le maximum de produits pour les enfants et les familles nécessiteuses de la région.

"Et puis le 31 décembre, une deuxième caravane nous rejoindra pour passer avec nous le jour de l'an dans un centre clôturé à l'entrée du mont Châambi pour ne pas déranger l'armée dans ses opérations", ajoute Abdelmajid Dabbar.

Bien qu'ayant l'approbation du ministère de la Défense et la protection de la police, de la garde nationale et de l'armée, une telle initiative n'est pas sans danger. Mais cela ne gêne pas Abdelmajid Dababr qui affirme qu'il faut soutenir les personnes qui "défendent notre patrie".

"Pourquoi l'armée doit-elle être seule à Châambi? On sera là avec eux. Ils vont apprécier. Le maire de la ville est heureux de cette initiative, le ministère de la Défense et les généraux le sont également. Tout le monde sera content", avance-t-il.

Pour les festivités de la nuit du réveillon "une troupe de la région sera là, le logement sera fourni, le transport aussi et on sera tous ensemble défiant les terroristes et marquant notre unité face à la menace", assure Abdelmajid Dabbar avant de répéter trois fois de suite: "Le terrorisme, même pas peur!".

Afin de donner une visibilité internationale à cet événement et d'unir les deux rives de la Méditerranée contre le terrorisme, des blessés de l'attaque du Bataclan vont être invités: "On attendait la confirmation du ministère de la Défense afin de pouvoir les inviter à nous rejoindre, maintenant qu'on l'a reçue, j'espère qu'ils pourront être parmi nous" conclut Abdelmajid Dabbar.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.