ALGÉRIE
20/12/2015 12h:45 CET | Actualisé 20/12/2015 12h:58 CET

Hassen Ferhani obtient le grand prix du festival du film d'Alger pour "Fi rassi rond-point"

DR

Le grand prix du 6ème festival du film d’Alger, dédié au film engagé, a été attribué hier, lors de la cérémonie de clôture à la salle El Mouggar, au jeune réalisateur algérien Hassen Ferhani pour son documentaire "Fi rassi rond-point".

Projeté en avant-première du festival, "dans ma tête un rond-point", s’est imposé comme vainqueur du grand prix du meilleur film documentaire face à 16 autres films, entre documentaires et longs-métrages.

abattoir


L’histoire originale du film se déroule dans un abattoir. Le réalisateur y met en scène un groupe d’hommes issus de milieu modeste qui y travaillent, à huis clos.

Leur métier est astreignant, le lieu du travail est lugubre, mais ces ouvriers parviennent à lui insuffler la vie grâce aux conversations qui s’animent chaque jour entre eux et dont les sujets oscillent entre espoir et désespoir, rêves et désillusions.

Le burkinabé Sékou Traoré et le palestinien Salim Abu Jabal primés

Un film "étonnant" selon les membres du jury, qui ont aussi relevé cette «tendresse dans le récit » pour justifier leur choix. Hassen Ferhani, 29 ans, s’est dit ravi lors de la cérémonie de remise des prix. Il a aussi annoncé que son film sera distribué en Algérie en 2016. "Il est important pour moi que le public Algérien puisse se faire sa propre opinion sur mon documentaire", précise-t-il.

"Dans ma tête un rond-point" est le premier long-métrage de Hassen Ferhani. Depuis sa sortie en 2014, le film-documentaire a été primé aux festivals de cinéma à Marseille, Amsterdam et Turin. Il a obtenu récemment deux "Tanit d'Or" lors des 26ème Journées cinématographiques de Carthage.

La carrière de Hassan Ferhani a commencé par la réalisation du court métrage « Les Baies d’Alger » en 2006. Puis trois courts documentaires, "Le Vol du 140" en 2008, "Afric Hotel"  en 2010 et Tarzan, Don Quichotte et nous.

Le festival du cinéma d’Alger c’est aussi le "prix du public" qui a été attribué au réalisateur burkinabé Sékou Traoré pour son film de fiction "l’œil du cyclone". Et le "Prix Spécial du Jury" dans la section documentaire remporté par le réalisateur palestinien Salim Abu Jabal pour son film "Roshmia".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.