ALGÉRIE
20/12/2015 02h:19 CET | Actualisé 20/12/2015 02h:19 CET

Près de 10.000 milliards de dinars de fiscalité non recouvrée à fin 2013

DR

Le montant du reste à recouvrer en fiscalité s’élève en fin 2013 à près de 10.000 milliards de dinars, soit 92 milliards de dollars, rapportait samedi 19 décembre le quotidien El Watan, citant un rapport d’appréciation de la Cour des comptes sur l’avant-projet de loi portant règlement budgétaire pour l’exercice 2013.

Le rapport souligne que le cumul de la fiscalité non recouvrée "a augmenté au 31 décembre 2013 au seuil de 9.981,61 milliards de dinars, dont 9.849,21 milliards de dinars au niveau des directions des impôts de wilaya (DWI) et 132,40 milliards de dinars au niveau de la Direction des grandes entreprises (DGE)".

La Cour des comptes impute cette situation à un "manque de diligence prompte et de poursuites judiciaires", tout en pointant du doigt le manque d’efficacité des services de l’administration fiscale dans sa mission de collecte et de recouvrement des impôts.

Il est mentionné, en ce sens, de multiples contraintes objectives entravant l’efficacité des services fiscaux, à savoir, surtout, "l’absence de données statistiques réelles sur le marché informel, en constante extension et non sans conséquence sur les recettes qu’il pourrait générer"; "les phénomènes de la fraude et de l’évasion fiscales" ; "le déficit en matière de formation et de recyclage"; "le manque de performance des systèmes informatiques utilisés» et «les lenteurs dans la gestion et le traitement des dossiers fiscaux".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.