ALGÉRIE
20/12/2015 13h:31 CET | Actualisé 21/12/2015 18h:50 CET

Bras de fer personnel technique- Direction d'Air Algérie après une hausse des salaires des pilotes de ligne

Voyageurs en attente à l'aéroport d'Alger, le 30 mars 2015, à la suite d'une grève sauvage
Z. Djaafer pour le Huffington Post Algérie
Voyageurs en attente à l'aéroport d'Alger, le 30 mars 2015, à la suite d'une grève sauvage

Un mouvement de grève a été observé dimanche matin par le personnel technique d'Air Algérie avant d'être suspendu aux alentours de 13 heures. Des discussions devaient avoir lieu dans l'après-midi entre les représentants de l'UGTA et d'un syndicat autonome d'une part et la direction générale de l'entreprise.

Les vols d'Air Algérie ont été "légèrement" perturbés dimanche matin à l'aéroport d'Alger Houari Boumediene en raison d'un mouvement de protestation ''inopiné" du personnel technique, a confirmé la compagnie dans un communiqué.

"Un mouvement de protestation inopiné du personnel technique a eu lieu au niveau de l'aéroport durant deux heures, perturbant légèrement le programme de vol en fin de matinée", a précisé le communiqué.

Le communiqué de la compagnie Air Algérie tend à minimiser le problème posé par les syndicats (UGTA et autonome) du personnel technique. "Après clarifications de la situation entre la Direction (de la compagnie) et les partenaires sociaux, les vols ont repris et les retards occasionnés seront résorbés graduellement", rassure Air Algérie.

En réalité, apprend-on de bonnes sources, c'est un véritable bras de fer qui est engagé au sein de la compagnie où la décision d'accorder une augmentation salariale aux seuls pilotes a provoqué une réaction des autres catégories de personnels.

Le syndicat des pilotes des lignes (SPLA) avait programmé pour lundi une assemblée générale pour réclamer des augmentations de salaires et décider éventuellement de la grève. La direction aurait conclu avec le SPLA un arrangement prévoyant une augmentation substantielle des salaires des pilotes de ligne.

LIRE AUSSI :

Grève sauvage à Air Algérie: des voyageurs dégoûtés sur le point de perdre le "réflexe du pavillon national"

Des rumeurs ont circulé parmi les personnels de la compagnie faisant état d'augmentations pour les pilotes de ligne de plus de 300.000 dinars. Les syndicats du personnel technique ont réagi en exigeant que les augmentations salariales ne soient pas limitées aux seuls pilotes de ligne.

"Les membres du syndicat sont passés me voir samedi, raconte un agent qui a requis l’anonymat. Ils m'ont dit, pas de travail demain, qu'il (Le PDG, ndlr) fasse donc marcher la compagnie tout seul avec ses pilotes".

Des discussions ont été engagées dimanche soir avec la Direction générale. Les syndicats (UGTA et autonome) auraient donné un délai de 48 heures à la direction de la compagnie pour répondre à leurs revendications.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.