ALGÉRIE
19/12/2015 08h:22 CET | Actualisé 19/12/2015 08h:53 CET

La startup "ioGrow" représentera l'Algérie au SeedStar World de Lausanne

Latifa Abada pour HuffPost Algérie

La compétition internationale de startups "SeedStar", a désigné, jeudi, lors d’une cérémonie à l’incubateur de Sidi Abdallah la startup "ioGrow" qui représentera l’Algérie au SeedStar World en mars 2016 à Lausanne en Suisse.

"ioGrow" est une startup qui développe un logiciel de gestion de la relation client (Customer relationship management) connecté aux réseaux sociaux.

Selon Hakim Kerriche, co-fondateur de "IoGrow" et concepteur du logiciel, son produit permet aux utilisateurs à partir d’une seule plateforme de gérer la notion client et obtenir des informations sur de potentiels clients, à partir des réseaux sociaux. Ces informations sont enregistrées automatiquement sur cette plateforme des qu’on accède aux profils des personnes ou les entreprises qu’on recherche.

Il ajoute que son outil de gestion est utilisé à l’internationale principalement par une clientèle basée en Europe et aux Etats-Unis.

Lancé en 2013, le concours SeedStar World a pour ambition de trouver et de promouvoir des startups innovantes dans les pays du sud.

SeedStar utilise les réseaux pour atteindre les porteurs de projets dans le sud du monde et c’est la première fois que des startups Algériennes participent à la compétition.

L’appel à projet en direction de l’Algérie a suscité un nombre appréciable, de 54 candidatures au grand plaisir, de Hafid Elmam manager du projet SeedStar Algérie. Douze startups ont été sélectionnées pour la finale qui a été emportée par "ioGrow".

Les projets, a-t-il dit lors de la finale algérienne au cyber parc de Sidi Abdallah, "sont innovants, viables et répondent à des problématiques de différents secteurs comme la santé, la mobilité, la sécurité... ".

Le concours SeedStar aspire à élargir son champ d’action tout en restant axé sur le tiers-monde, a-t-il ajouté. "L’initiative SeedStar, défie les idées reçues que l’innovation technologique est l’apanage aux pays développés."

Selon lui, les pays émergents disposent d’un grand potentiel d’innovation mais "ils manquent de visibilité. À travers l’aventure SeedStar nous entendons soutenir et encourager entrepreneuriat dans les pays en voie de développements".

Ghani Kolli, membre du jury, explique le choix de "ioGrow" par la réunion de trois critères : la viabilité du business modèle, l’innovation, et la capacité du produit à s’intégrer dans un marché mondial.

En mars prochain "ioGrow" devra concourir avec des startups venues de 56 autres pays dans l’espoir de remporter une cagnotte de 500.000 dollars et une levée de fond de plus de 1,5 millions de dollars.

En attendant, "ioGrow" sera prise en charge par l’école de formation In-tuition, co-organisateur de l’évènement.

Sofiane Chaib directeur général de In-tuision et ambassadeur du SeedStar explique ce qui sera fait pour l’aider à préparer la compétition à Lausanne.

"Nous allons commencer par booster ses aptitudes linguistiques, notamment l’anglais des affaires. Le porteur de projet doit passionner l’auditoire et cela en un laps de temps court. Nous allons donc améliorer sa prise de parole en public. Ce coaching se poursuivra jusqu'à la fin de la compétition SeedStar World".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.