ALGÉRIE
17/12/2015 08h:28 CET

Une plateforme de réflexion et d'actions en faveur des droits de migrants en Algérie voit le jour

AFP

Une programme de réflexions, de coordination et d'actions sur la situation des migrants en Algérie voit le jour. Intitulée "Plateforme Migration Algérie" (PMA), cette initiative, entreprise par des associations, ONG et des collectifs dont Caritas Algérie et la Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH), sera officiellement lancée ce vendredi 18 décembre, à l'occasion de la Journée internationale des Migrants.

La Plateforme Migration Algérienne "se veut, tout d'abord, un espace d'échange et de réflexion entre les différentes associations et collectifs membres", explique, au HuffPost Algérie, Imène Benchaouche, membre du comité de coordination de la PMA et chargée de plaidoyer et d’accès aux droits des migrants.

La principale mission de la PMA, précise-t-elle, est de s'informer, échanger et coordonner sur la situation des migrants en Algérie, entre les différents membres associatifs, impliqués dans différentes causes telle la protection de la femme, des enfants, les droits de l'Homme ou les migrants".

LIRE AUSSI: Au RAJ, la sonnette d'alarme sur le racisme à l'égard des migrants subsahariens retentit

Alertée par les tragiques événements survenus à Oran et Ouargla, cette plateforme entend également traduire son programme en actions en faveur des migrants, économiques ou réfugiés, et leurs droits en Algérie.

Soulignant les maigres avancées enregistrées en termes de soins et de scolarisation, la même plateforme déplore certaines lacunes juridiques qui alimentent la vulnérabilité à laquelle sont exposés les réfugiés dans le pays.

Dans son communiqué, le programme pointe du doigt des atteintes à la dignité de ces personnes, en dépit des engagements internationaux de l'Algérie vis-à-vis de cette question.

La PMA évoque ainsi des défaillances en matière de protection juridique des victimes, de lutte contre la discrimination et de protection contre l'exploitation. Des phénomènes récurrents dans la vie quotidienne des migrants et des réfugiés dans la société algérienne.

La Plateforme Migration Algérie souligne, par la même occasion, la nécessité de mettre en place une loi nationale sur l'asile. Un message adressé aux autorités, dont le ministère de la Solidarité sociale, par ces associations et ces collectifs membres de cette initiative, exprimant ainsi leur volonté et leur implication, rajoute la même source.

LIRE AUSSI: Environ 24.000 réfugiés syriens accueillis en Algérie, selon la ministre Mounia Meslem

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.