17/12/2015 07h:42 CET | Actualisé 22/02/2016 10h:55 CET

Le Maroc à la 62e place des meilleurs pays pour faire des affaires selon "Forbes"

Le Maroc à la 62e place des meilleurs pays pour faire des affaires
Le Maroc à la 62e place des meilleurs pays pour faire des affaires

BUSINESS - Quels sont les meilleurs pays pour faire du business? Comme chaque année, le magazine américain Forbes publie son classement des pays où il fait bon faire des affaires. Sur les 144 pays recensés, le Maroc figure à la 62e place. Une belle progression par rapport au classement 2014, où le royaume arrivait à la 79e place sur 146 pays étudiés.

Si le magazine économique note que "les stratégies de développement industriel et l'amélioration des infrastructures, comme le nouveau port et la zone de libre-échange construits près de Tanger, améliorent la compétitivité du Maroc", l'économie du pays reste toujours tributaire "d'un taux de chômage élevé (9,7%), de la pauvreté et de l'analphabétisme, en particulier dans les régions rurales".

La fin des subventions sur le gaz, l'essence et le carburant adoptée en 2014 "ont amélioré son déficit budgétaire", rappelle Forbes, qui indique que le déficit du compte courant du Maroc a également profité de la baisse des prix du pétrole. "Les principaux défis économiques pour le Maroc restent la réforme du système de l'éducation et de la magistrature, et l'augmentation de la compétitivité du secteur privé", conclut le rapport.

Dans le "top 3" africain

Au niveau régional, le Maroc est en bonne position: il arrive devant ses voisins maghrébins, la Tunisie (81e), la Mauritanie (129e) et l'Algérie (137e) et la Libye (142). Dans la région MENA, il arrive derrière Israël (25e), les Emirats arabes unis (40e), le Qatar (48e) et la Jordanie (60e). En Afrique, le royaume occupe la troisième place du classement, derrière l'île Maurice qui arrive en tête (37e), suivie de l'Afrique du Sud (47e).

Parmi les différents critères retenus par Forbes pour établir ce classement, le Maroc a progressé par rapport à l'année dernière en matière de libre-échange (73e place) et de liberté monétaire (22e), mais reste à la traîne dans les domaines de la protection des investisseurs (92e), de l'innovation et de la liberté individuelle (98e place pour ces deux critères).

En octobre dernier, Le Maroc avait fait un bond de cinq places (75e) dans l'édition 2016 de Doing Business, le classement annuel édité par la Banque mondiale pour mesurer la qualité et l'efficience du cadre réglementaire dans 189 pays.

LIRE AUSSI:Le Maroc parmi les pays les plus stables politiquement en 2016 selon le cabinet Control Risks

Galerie photo Ces Marocains à la conquête de l'Afrique Voyez les images