09/12/2015 14h:21 CET | Actualisé 17/12/2015 07h:02 CET

COP22: Les entreprises marocaines se mobilisent

Le patronat marocain mobilisé pour la COP22
Twitter
Le patronat marocain mobilisé pour la COP22

ENVIRONNEMENT - Sur le front de l’environnement, les politiques et ONG ne sont pas les seuls à se mettre en avant. Pour la première fois, les entreprises sont mobilisées dans une conférence mondiale sur le climat lors de la COP21 à Paris. Et seront également impliquées dans la COP22 qui se tient en novembre 2016 à Marrakech.

C’est ce qui ressort d’une rencontre ce mercredi à Paris entre les patronats français (Medef) et marocain (CGEM), organisée par l'Agence française de l'environnement et de maîtrise de l'énergie (Ademe) en partenariat avec la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement.

"Nous irons sur un Business dialogue"

"Plusieurs entreprises au Maroc se sont inscrites dans une démarche volontariste dans la compensation carbone", a d’emblée souligné Miriem Bensalah Chaqroun, présidente de la CGEM. Et d’ajouter que "comme cela a été fait à Paris, nous irons sur un Business dialogue (un groupe de sociétés invitées à participer aux débats de la négociation climatique de la Conférence de Paris, NDLR) avec le gouvernement et le secteur privé".

LIRE AUSSI:Ce que l'on sait sur la COP 22 organisée au Maroc

Et pour cause, de l'avis de Mme Bensalah Chaqroun, "un chef d'entreprise doit évaluer son risque, savoir où il va, et si le législateur, l'exécutif, ne mettent pas les plateformes nécessaires, on a beau bouger, gesticuler dans notre coin, on ne fera pas (...) un changement de paradigme".

Différentes actions ont d'ailleurs été menées par le patronat marocain pour "contribuer à la lutte contre le changement climatique, notamment la création d'une Commission climat, environnement et économie verte au sein de la CGEM et le Centre marocain de production propre (CMPP)".

"Coordonner les positions"

Pour autant, il est nécessaire de "mobiliser un grand nombre d'entreprises pour adhérer à ces efforts" et "former les entreprises pour intégrer la notion d'économie d'énergie, tout en restant compétitives", a plaidé la présidente de la CGEM. Alors que le Maroc accueille la COP 22 l'année prochaine, la fédération patronale marocaine entend "coordonner les positions et les initiatives du secteur privé en faveur de la COP 22".

Pour mémoire, des dirigeants d'entreprises et responsables de fédérations patronales d'une vingtaine de pays se sont réunis mardi et mercredi à Paris pour un "sommet mondial des entreprises sur l'énergie et le changement climatique". Dans une déclaration commune publiée mercredi, ils ont demandé que soit signé "un accord ambitieux et global".

"Ce que nous attendons de cette COP21, c'est une déclaration, c'est un objectif partagé, ambitieux entre les pays, réaliste, (...) permettant de mettre en place un cadre, un objectif, et surtout un outil de mesure", a commenté lors de la conférence de presse Pierre Gattaz, le président du Medef, l'organisation patronale française, rapporte l'AFP.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon avait salué mardi les progrès effectués par les entreprises dans la lutte contre le changement climatique, mais appelé l'ensemble des entreprises de la planète à y participer.

LIRE AUSSI: