ALGÉRIE
14/12/2015 13h:58 CET | Actualisé 14/12/2015 14h:06 CET

76 contrebandiers arrêtés par l'armée dans le grand sud algérien en deux jours

tadrart rouge djanet

56 contrebandiers arrêtés dimanche dans le grand sud. 20 le samedi. L’armée algérienne en état de vigilance accrue met à mal l’activité de contrebande dans le grand sud. La vieille activité de "trabendo" et la "nouvelle de "chercheur d’or" en pâtissent.

Le ministère de la défense nationale a annoncé, l'arrestation dimanche 13 décembre de 45 contrebandiers subsahariens de plusieurs nationalités dans les secteurs opérationnels de Tamanrasset et d'In Guezzam dans la 6ème Région Militaire.

Le communiqué publié ce lundi sur le site du Ministère de la défense nationale (MDN) précise que les détachements de l'armée ont saisi "dix-neuf (19) détecteurs de métaux, des explosifs, quatre (04) groupes électrogènes et des téléphones portables.

11 autres "contrebandiers de différentes nationalités" ont été arrêtés dans les secteurs de Djanet, d’In Amenas et d’El Oued/ 4e Région Militaire. Les éléments de l'armée nationale ont également saisi quatre (04) véhicules tout-terrains, un (01) véhicule touristique, trois (03) quintaux de tabac, sept (07) détecteurs de métaux, un (01) groupe électrogène et des téléphones portables.

Pour rappel, le MDN a annoncé, hier, l’arrestation, le 12 décembre, de 20 contrebandiers par des détachements de l’armée dans les secteurs opérationnels de Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam.

En tout, 76 contrebandiers ont été arrêtés au cours des deux derniers jours, selon les bilans publiés par le ministère de la défense.

Détecteurs de métaux

Les détecteurs de métaux font partie de la panoplie habituelle des "chercheurs d'or", une activité clandestine qui s'est développée ces dernières années dans le grand sud algérien et dans les pays voisins. Une "ruée vers l'or" où la disponibilité d'un détecteur de métaux mais aussi d'explosifs est indispensable.

En juillet dernier, faisant le bilan du premier semestre 2015, la gendarmerie nationale avait fait état de la saisie de 522 détecteurs de métaux saisis et de 1,7 kg d’échantillons de sable mélangé à de l’or. Au cours de premier semestre, 73 affaires ont été traitées et ont conduit à l'arrestation de 774 subsahariens.

Le bilan des personnes arrêtées au cours du premier semestre 2015 dépassait celui de toute l'année 2014 où 502 personnes avaient été arrêtées et 671 détecteurs de métaux saisis.

LIRE AUSSI :

Ruée vers l'or dans le grand sud : 522 détecteurs de métaux saisis, des centaines d'arrestations en 2015

La mobilisation de l'armée algérienne en état de vigilance face au risque terroriste a eu pour effet de contrarier fortement la vieille activité de contrebande dans la région. Que ce soit pour le sud ou pour les frontières du nord, les services de sécurité algériens estiment qu’il existe de fortes connexions entre l'activité de contrebande et le terrorisme.

La relative "tolérance" qui a longtemps prévalu sur l'activité de "trabendo" transfrontalier a laissé place à la sévérité. Depuis plusieurs mois, l'armée algérienne annonce régulièrement des arrestations et des saisies dans les zones frontalières et notamment dans le grand sud.

Dans le même communiqué rendu public aujourd'hui, le MDN annonce que des "éléments de la Gendarmerie Nationale ont appréhendé trois (03) narcotrafiquants et ont saisi (137) kilogrammes de kif traité et quatre (04) véhicules touristiques" à Tiaret. A Tlemcen, les gardes-frontières "ont déjoué une tentative de contrebande d’une quantité de carburant s’élevant à (6820) litres."

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.