MAROC
11/12/2015 10h:09 CET | Actualisé 11/12/2015 10h:09 CET

Neuf membres de Daech qui planifiaient des attentats contre le Maroc ont été arrêtés

DR

TERRORISME – Nouveau coup de filet du Bureau Central d'investigations judiciaires (BCIJ), et pas des moindres. Le service de sûreté relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a démantelé vendredi 11 décembre une cellule terroriste ''dangereuse'' composée de neuf membres, liés à l’organisation 'Etat islamique', qui s'activaient à Kenitra, Salé, Kasbah Tadla, Douar Ghram Laâlam (région de Beni Mellal) et à Ait Ishaq (province de Khénifra), annonce le ministère de l’Intérieur dans un communiqué.

"Semer la terreur parmi les citoyens"

Les investigations menées ont révélé que les membres de cette cellule, "adeptes des méthodes sanguinaires de Daech", avaient atteint "un stade avancé dans la planification et la préparation d'un projet terroriste dangereux visant à attenter à la stabilité du royaume et à semer la terreur parmi les citoyens", ajoute le communiqué.

Elles ont également montré que ces individus, qui projetaient de rallier les rangs de Daech dans la zone syro-irakienne ou au niveau de sa section en Libye, avaient reçu "des instructions de cette organisation terroriste afin de repérer des installations et des sites stratégiques dans certaines villes du Maroc pour y mener des attaques à l'aide d'armes à feu et d'explosifs, conformément à la stratégie d'expansion de Daech en dehors des zones sous son contrôle".

Des armes à feu et des munitions saisies

"Les membres de cette cellule entretenaient des liens étroits avec des combattants marocains dans les rangs de Daech en Syrie et en Libye afin d'obtenir le soutien logistique nécessaire à l'exécution de leurs plans terroristes", souligne le communiqué.

Des armes à feu et des munitions ont été saisies lors de perquisitions au quartier "Al Ouafaa" à Kenitra. Des armes blanches et des haches ont été également saisies, ainsi que des tracts appelant au "Jihad" et au "Takfir'' et faisant l'apologie de Daech et des dessins reproduisant l'étendard de cette organisation terroriste.

Les membres de cette cellule seront déférés devant la justice une fois achevée l'enquête qui se poursuit sous la supervision du parquet général compétent.

Les arrestations s’enchaînent depuis plusieurs semaines

Depuis plusieurs semaines, les autorités marocaines annoncent régulièrement le démantèlement de "cellules terroristes" dont les membres sont liés à Daech et qui planifiaient des attentats au Maroc. Mustapha El Khalfi, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, a récemment annoncé que 140 cellules terroristes ont été démantelées entre 2002 et 2015.

Pour faire face à la menace terroriste, le Maroc a mis en place l'an dernier un dispositif de sécurité renforcé baptisé "vigilance". La législation a également été complétée et des dizaines de peines de prison ferme ont été prononcées depuis dans le cadre d'affaires de terrorisme. Le 5 décembre, la justice a d'ailleurs condamné 11 personnes à des peines allant de deux à sept ans de prison ferme pour leur implication dans "des affaires liées au terrorisme".

LIRE AUSSI:

Galerie photo Qu'est-ce que l'Etat islamique? Voyez les images