MAGHREB
10/12/2015 08h:56 CET

L'exemple tunisien, meilleure parade à la crise migratoire (comité Nobel)

Nobel

La transition démocratique réussie en Tunisie représente la meilleure parade à la crise migratoire, a estimé jeudi la présidente du comité Nobel norvégien avant de remettre le prix de la paix à quatre acteurs de la société civile tunisienne.

"Nous vivons une époque de turbulences. En Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Europe, des millions de personnes fuient la guerre, l'oppression, la souffrance et la terreur", a dit Kaci Kullmann Five devant les représentants du quartette pour le dialogue national tunisien, primé cette année pour son rôle décisif dans la transition démocratique du pays maghrébin.

"Si chaque pays avait agi comme la Tunisie l'a fait et préparé le terrain au dialogue, à la tolérance, la démocratie et l'égalité des droits, bien moins de personnes auraient été forcées de fuir", a-t-elle ajouté.

Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), plus de 886.000 migrants, pour l'essentiel des réfugiés syriens, ont traversé la Méditerranée pour rejoindre l'Europe en 2015.

Le flux a sensiblement ralenti en novembre en raison des conditions climatiques et de la lutte contre les passeurs en Turquie.

Composé du puissant syndicat UGTT, de l'organisation patronale Utica, de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH) et de l'Ordre des avocats, le quartette a contribué à sauver la fragile démocratisation de la Tunisie en 2013 en organisant un long et difficile "dialogue national" entre islamistes du parti Ennahda et leurs opposants.

"La Tunisie a montré au monde que des mouvements politiques islamistes et laïques peuvent négocier ensemble pour trouver des solutions dans les meilleurs intérêts du pays, s'ils en ont la volonté", a souligné Mme Kullmann Five.

Le prix Nobel consiste en une médaille d'or, un diplôme et un chèque de 8 millions de couronnes suédoises (un peu plus de 863.000 euros).

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.