09/12/2015 08h:09 CET | Actualisé 09/12/2015 08h:12 CET

Ce qu'il faut savoir sur l'implantation de Thalès au Maroc

Ce qu'il faut savoir sur l'implantation de Thalès au Maroc
DR
Ce qu'il faut savoir sur l'implantation de Thalès au Maroc

AERONAUTIQUE – L’information a été révélée par Telquel.ma il y a une semaine: Thalès va s’implanter à Nouaceur. Des médias français révèlent désormais les détails de l’arrivée de ce géant de l’industrie dans la périphérie de Casablanca.

Le pôle de production et de compétence de Thales démarrera en 2016 pour une entrée en production prévue en 2018 "avec 10 machines laser et quelques dizaines d'ingénieurs sur un site d'environ 1.000 m²", selon L’Usine Nouvelle.

Le projet qui s'inscrit dans le cadre du Plan d'accélération industrielle 2014-2020 aura comme principale activité l’impression 3D métallique, un procédé qui "consiste à agglomérer des poudres d’alliages métalliques à l’aide d’un laser à haute intensité", précise Zone Bourse.

Cette méthode offre plusieurs avantages. Elle permet de "produire des pièces avec une structure interne plus complexe que les procédés de fabrication traditionnels et une mise sur le marché plus rapide".

Objectif? "Maîtriser en interne cette technologie pour des applications aéronautiques et spatiales", selon Christophe Farnaud, vice-président de Thales en charge de la zone Afrique interrogé par L'Usine Nouvelle. "Ce projet consolide la position du Royaume du Maroc en tant que plateforme incontournable, complétant ainsi son écosystème aéronautique, par l'introduction de cette technologie, qui façonnera sans nul doute le futur de l'industrie aéronautique", a confié le ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy à Zone Bourse.

Toujours à Midparc, la zone franche aéronautique de Casablanca qui ambitionne de devenir leader du domaine aéronautique en Afrique, l’équipementier aéronautique Latécoère a récemment annoncé que sa filiale LaTelec allait implanter un nouveau site dédié à la réalisation des meubles avioniques pour les Airbus A350 et A320 à partir de 2018. Stelia, filiale d’Airbus, y avait également inauguré sa deuxième usine dédiée à la fabrication d’aérostructures le 2 décembre dernier. Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, dispose également d’une usine à Nouaceur.

“Le secteur aéronautique marocain est le seul qui triple son taux de développement chaque année au niveau international", nous avait récemment confié le président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), Hamid Benbrahim El-Andaloussi".

Galerie photo Les avions les plus "animés" Voyez les images

LIRE AUSSI: