MAROC
09/12/2015 08h:23 CET | Actualisé 09/12/2015 08h:23 CET

Le ministère du Tourisme labellise les voyagistes pour l'opération pèlerinage 2016-2018

DR

VOYAGE - Le ministère du Tourisme a lancé un concours national pour labelliser les agences de voyages pour l’opération pèlerinage de la période 2016-2018. Les agences intéressées ont jusqu’au 10 décembre pour déposer leur candidature. Un comité de labellisation procèdera le 11 décembre à l’ouverture des plis et à la présélection des agences. Le ministère accordera un délai supplémentaire de quatre jours pour les voyagistes qui n’ont pas eu le temps de compléter leurs dossiers. Et les résultats de ce concours seront dévoilés le 21 du même mois.

Selon le ministère du Tourisme, les participants seront jugés selon la taille de l'agence, sa situation financière, son expérience dans le tourisme religieux, sa participation au tourisme récepteur et sa disponibilité en ressources humaines. Par cette initiative, le ministère et l’Office national marocain du tourisme (ONMT) veulent "améliorer les prestations de l’activité Hajj, faire évoluer le niveau de professionnalisme des agences de voyages et garantir aux pèlerins un rapport qualité/prix adéquat des prestations fournies".

Pour avoir la labellisation, l’agence doit être titulaire de la licence définitive d’exercer depuis au moins deux ans. La personne qui accompagnera les pèlerins aux Lieux saints doit justifier d’un minimum de trois ans d’expérience dans l’organisation de l’opération "Pèlerinage et Omra".

Selon un document publié par le ministère du Tourisme, le voyagiste labellisé s’engage à respecter le code de déontologie et des bonnes pratiques de la profession. Ainsi, il devra respecter le quota minimum de 47 pèlerins par produit et ne commercialiser que deux produits au maximum dans le cadre d’un groupement, sachant que le quota par groupement ne doit pas être inférieur à 94 pèlerins. A défaut, la tutelle se garde le droit de transférer les pèlerins vers une autre agence remplissant les conditions requises.

L’agence de voyage devra aussi donner le plein pouvoir à la Fédération nationale des agences de voyages du Maroc (FNAVM) pour utiliser le filet de sécurité en cas de sinistre lié à l’organisation de l’opération Hajj, conformément aux dispositions des conventions signées respectivement par le ministère du Tourisme, la FNAVM et Al Barid Bank.

LIRE AUSSI: