ALGÉRIE
09/12/2015 12h:15 CET | Actualisé 09/12/2015 12h:36 CET

Batna: les résultats des fouilles au mausolée d'Imedghassen "très utiles" à l'étude de valorisation en cours

HuffPost Algérie

Les résultats des fouilles effectuées sur le site du mausolée numide d’Imedghassen (Batna) seront "très utiles" à l’étude en cours pour sécuriser et valoriser le monument, a indiqué mercredi à l’APS le directeur du programme d’appui à la protection et à la valorisation du patrimoine culturel en Algérie, Zoheir Bellalou.

Un archéologue, participant à une journée d’étude au centre de recherche de l’université de Batna, pour la présentation de l’étude préliminaire du projet, le Dr. Mahfoud Ferroukhi, a précisé qu’une seconde galerie de 7 mètres de long vient d’être mise au jour sous le mausolée pour s’ajouter à la première qui a été découverte dans les années 1970 (20 m de long sur 1,5 de profondeur) par une équipe de recherche italienne.

Au bout de la 2ème galerie récemment mise au jour, il a été découvert, entre autres, deux sépultures (de deux enfants, vraisemblablement), un bazinas (monument funéraire antéislamique à la partie supérieure bombée, ndlr), des poteries en verre, un morceau de charbon et une pièce de monnaie en bronze qui sera expédiée aux Etats-Unis pour datation.

Le Dr. Ferroukhi a déclaré que les résultats détaillés des découvertes seront présentés après les opérations d’analyse en cours.

La rencontre tenue sous le thème "défis et opportunités pour la protection et la valorisation du mausolée d’Imedghassen : mécanismes et méthodes" a porté sur la présentation, par les experts d’un bureau spécialisé français du schéma de l’étude préliminaire sur le monument et les entraves rencontrées.

Selon la représentante de l’Union Européenne (UE) en Algérie, chargée de la coopération internationale, Mme Amina Mounira Laaradj, l’étude finale en cours sera présentée en février 2016, en même temps que le plan d’exécution des travaux.

Initialement prévue fin juin 2015, la remise de cette étude a été retardée, empêchant le financement des travaux par l’UE dont le programme d’appui au patrimoine culturel en Algérie, lancé en 2012 et incluant trois sites dont le mausolée d’Imedghassen, prend fin en novembre 2015, a fait savoir Mme Laaradj.

De son côté, le président de l’association des Amis d’Imedghassen, Azzedine Guerfi, a plaidé pour une intervention rapide pour la préservation de ce monument en s’appuyant sur l’avis du Pr. Lorenzo Jurina, chef de département de l’Ecole polytechnique de Milan (Italie) qui avait, lors d’une visite sur site en novembre dernier, tiré la sonnette d’alarme sur l’état du monument. M. Guerfi a rappelé que cet expert avait recommandé "une ceinture pour resserrer ce monument datant du 3ème siècle avant J.C.".

Il est patent, selon de nombreux experts approchés par l’APS au cours de la rencontre, que le tombeau d’Imedghassen, plus ancien mausolée royal antique conservé d'Afrique du Nord, n’a pas livré tous ses secrets.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.