MAROC
09/12/2015 13h:27 CET

On connaît l'acheteur de l'album secret du Wu-Tang Clan caché à Marrakech

On connaît l'acheteur de l'album secret du Wu-Tang Clan caché à Marrakech
On connaît l'acheteur de l'album secret du Wu-Tang Clan caché à Marrakech

MUSIQUE - Le nom de l'heureux propriétaire de l'album "Once Upon A Time in Shaolin" caché à Marrakech est désormais connu. Problème: l'acheteur est au coeur d'un scandale aux Etats-Unis.

L'unique copie réalisée par le groupe de hip-hop américain Wu-Tang Clan, cachée depuis mars dernier dans une boîte en argent placée dans un coffre de l'hôtel Royal Mansour de Marrakech, est désormais entre les mains de Martin Schkreli, révèle ce mercredi 9 décembre le magazine américain Bloomberg.

A 32 ans, ce richissime patron d'un groupe pharmaceutique américain aurait déboursé plusieurs millions de dollars pour acquérir l'album-concept le plus convoité de tous les temps. Seulement 13 minutes de l'opus avaient été diffusées lors d'événements artistiques, aux oreilles de quelques "happy few".

Polémique

"Avant de conclure l'acquisition, Shkreli a été autorisé à écouter quelques extraits plus s'assurer que tout était là. Il a délégué la tâche à un employé", explique Bloomberg. Mais l'achat, conclu au printemps dernier, a été vite entaché par une affaire qui a scandalisé la population américaine.

Et pour cause. Martin Shkreli n'est autre que l'homme qui a fait passer le prix du Daraprim, un médicament notamment utilisé contre le sida, de 13,50$ à 750$ le comprimé. Face aux critiques, il avait expliqué que son but, en tant que PDG, était de maximiser les profits pour ses investisseurs, et que l'argent servirait à la recherche scientifique.

"La vente de 'Once Upon A Time In Shaolin' a été convenue au moins de mai, bien avant que ne soient révélées les pratiques commerciales de Martin Skhreli. Nous avons décidé de donner une partie importante de la vente à des associations caritatives", a indiqué le groupe de hip-hop qui ne souhaitait pas révéler le nom de l'acheteur.

L'album reposait dans une boîte en argent et nickel sertie à la main par l'artiste maroco-américain Yahya (qui réalise notamment le trophée du Prix littéraire de la Mamounia). Selon un accord juridique passé avec l'acheteur, il ne pourra être commercialisé que dans 88 ans, soit en 2103, sauf si l'acheteur souhaite diffuser la musique gratuitement. Le producteur de l'album est le rappeur néerlandais d'origine marocaine Tarik Azzougarh, surtout connu sous le nom de Clivaringz.