07/12/2015 11h:58 CET | Actualisé 07/12/2015 11h:59 CET

Hakima El Haite: "L'Afrique est le continent le plus exposé au risque climatique"

"L'Afrique est le continent le plus exposé au risque climatique"
DR
"L'Afrique est le continent le plus exposé au risque climatique"

ENVIRONNEMENT - A la veille du début de la deuxième phase de négociations de la COP21, la conférence mondiale sur le climat qui se tient jusqu'au 11 décembre à Paris, la ministre déléguée à l’environnement Hakima El Haite s'est confiée à Jeune Afrique.

"Le coût de la dégradation de l’environnement a d’ores et déjà été estimé autour de 2 à 4% du PIB (...) Entre 2012 et 2014, 800 catastrophes naturelles ont été recensées dans le monde", a affirmé la ministre MP. Et d'ajouter que "la perte économique pourrait représenter jusqu’à 20% du PIB si les pays ne s’engageaient pas", en s’appuyant notamment sur les estimations du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec).

LIRE AUSSI:Les enjeux de la COP21 pour le Maroc décryptés par trois anciens ministres de l'Environnement

lus loin, la ministre a estimé que le continent africain était "le plus exposé au risque climatique", bien qu'il soit un "petit pollueur". Si elle affirme que les pays africains ont les mêmes objectifs, la ministre estime nécessaire de "se mobiliser par un accord et non plus par le seul discours".

Pour El Haite, la COP22, organisée en 2016 au Maroc, sera décisive. "Elle sera l’occasion de développer les outils du financement climatique, les axes en matière d’adaptations, d’innovation mis en place pendant la COP21. Mais aussi la suite de la mobilisation pour continuer de changer les comportements, les mentalités".

Galerie photo La planète se réchauffe? Voici ce qui nous attend Voyez les images

LIRE AUSSI: