MAROC
06/12/2015 04h:57 CET | Actualisé 06/12/2015 04h:57 CET

Le parkour, ou l'art du déplacement acrobatique, envahit les anciens abattoirs de Casablanca (PHOTOS)

ACROBATIE - Saltos avant et arrière, roulades, déplacements acrobatiques… Les anciens abattoirs de Casablanca se sont transformés le temps d’une journée en une scène de parkour, cette discipline particulièrement spectaculaire qui consiste à grimper et sauter de murs en toits. Bref, à se déplacer comme des Yamakasi.

Samedi 5 décembre, la troisième édition du Parkour Partage, organisée par l’Association marocaine du parkour, a réuni dans la fabrique culturelle de Hay Mohammadi quelque 250 adeptes de la discipline venus d'Allemagne, de Russie, de France et du Maroc.

Des obstacles ont été placés ici et là pour inviter les "traceurs" à tester leur endurance et initier les néophytes à cette discipline spectaculaire.

LIRE AUSSI:International Stunt Championship 2015: Cascades et grosses cylindrées à Casablanca

"Nous visons à travers cette édition organisée avec le soutien de l’institut Goethe et l’INDH (Initiative nationale pour le développement humain) à initier le maximum de jeunes à ce sport qui reste méconnu du grand public. Nous leur offrons également un espace d'entraînement", explique au HuffPost Maroc Adil Chadil, président de l’association marocaine du parkour.

Depuis 2011, son association basée dans le quartier d'Aïn Sebaâ dispose d’un espace dédié à l’initiation et à la pratique dans les anciens abattoirs de Casablanca. Et prévoit de lancer dès l’année prochaine une école de formation. C'est dire si le parkour a de beaux jours devant lui.

Médiatisé grâce au film "Yamakasi", le parkour est devenu il y a une dizaine d'années un "phénomène Youtube", mais reste peu connu du grand public et non reconnu par les institutions sportives traditionnelles.

Galerie photo Parkour dans les anciens abattoirs de Casablanca Voyez les images