04/12/2015 08h:40 CET | Actualisé 04/12/2015 08h:54 CET

A Marrakech, les parlementaires africains prépareront leurs propositions pour la COP22

A Marrakech, les parlementaires africains prépareront leurs propositions pour la COP22
AFP
A Marrakech, les parlementaires africains prépareront leurs propositions pour la COP22

ENVIRONNEMENT - La 39e Conférence de l’Union parlementaire africaine (UPA) se tiendra en novembre 2016 à Marrakech, à la veille de la COP22 (Conférence des Nations-unies sur les changements climatiques) qui se déroulera elle aussi dans la ville ocre.

Le choix de ce timing n'est pas fortuit. "L'organisation de cet évènement au Maroc permettra aux parlementaires africains de préparer des propositions concrètes prenant en considération les préoccupations environnementales du continent", selon l’Union parlementaire africaine citée par la MAP.

L’annonce a été faite lors de la clôture de la 67e session du comité exécutif de l'UPA, tenue le 2 décembre à Bissau, en Guinée, sous la présidence de Rachid Talbi El Alami, président de la Chambre des représentants et de l'UPA, et en présence des présidents et des délégués des parlements de plusieurs pays africains.

"Le Maroc est devenu plus récemment l'un des acteurs majeurs de la transition énergétique dans le monde et plus particulièrement sur le continent africain", avait déclaré le roi Mohammed VI dans son discours d’ouverture de la COP21 à Paris, estimant que "le continent africain mérite une attention particulière", en tant que "continent d'avenir".

Le président français François Hollande s'est engagé à porter à plus de 2 milliards d'euros le financement par la France des énergies renouvelables en Afrique sur la période 2016-2020.

LIRE AUSSI :Ce que l'on sait sur la COP 22 organisée au Maroc