03/12/2015 10h:56 CET | Actualisé 03/12/2015 10h:57 CET

L'économie marocaine décryptée par Upline Securities

L'économie marocaine décryptée par Upline Securities
DR
L'économie marocaine décryptée par Upline Securities

ANALYSE - Une croissance équilibrée et inclusive. C’est le modèle vers lequel semble s’acheminer l’économie marocaine, selon une analyse faite par la société de bourse Upline Securities. Malgré un ralentissement du Produit intérieur brut (PIB) prévu pour 2016, les exportations et les investissements sont les principaux secteurs sur lesquels ce modèle de croissance compte s’appuyer.

"Parallèlement à cette refonte en cours du modèle de croissance économique, les efforts de rétablissement progressif des équilibres macro-économiques se poursuivent dans l'objectif d'assurer leur soutenabilité à moyen terme", souligne la société dans l’édition de novembre 2015 de sa publication, Eco Flash. Des évolutions "globalement positives" qui devraient amortir le coût de la dette publique, "prévu en stabilisation autour de 63,4 % du PIB à fin 2015".

LIRE AUSSI: Ces jeunes qui assureront la relève de l'économie marocaine demain

Le déficit budgétaire est en effet projeté autour de 3,5 % du PIB pour l’année 2016, contre 4,3 % en 2015. Le déficit de compte courant est également attendu à 2 % du PIB, contre 2,5 % en 2015, selon les chiffres fournis par Upline Securities.

Une activité économique encourageante

La filiale du groupe Banque populaire a également noté une bonne orientation de l'ensemble de l'activité économique nationale, confirmée par les derniers indicateurs conjoncturels.

Sur le front du commerce extérieur, le déficit commercial a diminué de 32,4 milliards de dirhams à fin octobre et se chiffre actuellement à 128,6 milliards de dirhams. Les importations ont enregistré une contraction de 6,6 %, notamment celles liées aux produits énergétiques et alimentaires ainsi que les produits finis de consommation. Les importations de biens d’équipement se sont appréciées de 10,2 % à 71,9 %, "témoignant de la consolidation de l'effort d'investissement des entreprises marocaines."

Les produits exportés, dont la valeur a augmenté de 6,4 % cette année, reflètent aussi la montée en puissance des industries manufacturières: "la branche automobile continue de s'apprécier en tirant vers le haut les exportations globales de biens, avec une contribution de 3,6 points à la croissance des exportations".

LIRE AUSSI: