01/12/2015 13h:38 CET | Actualisé 01/12/2015 13h:39 CET

Libéralisation du marché des hydrocarbures: Ce qui change pour vous

Libéralisation du marché des hydrocarbures
DR
Libéralisation du marché des hydrocarbures

HYDROCARBURES - Nous y sommes: la libéralisation du marché des hydrocarbures est effective depuis ce mardi 1er décembre. Qu’est-ce que cela signifie? Les prix à la pompe seront désormais soumis à la libre concurrence. Et pour cause, les prix des carburants seront totalement décompensés à partir du 1er janvier 2016. Il revient alors à chaque société de fixer ses prix selon ses charges et sa politique commerciale, outre l’impact des cours internationaux.

Mais durant les premières semaines, "il y aura certainement une reconduction de la situation où les prix étaient fixés par les pouvoirs publics parce qu’il y a une certaine prudence qui va s’installer de la part de certains des distributeurs et des stations de service", a indiqué le ministre de l’Energie et des mines, Abdelkader Amara, hier à la MAP.

Quel impact sur le consommateur? Selon Mohamed Fettah, président de l’énergie, interrogé par L’Économiste, les différences entres enseignes seront de quelques centimes. Dans les faits, nos confrères de Médias 24 ont relevé ce mardi des différences d'une enseigne à l'autre allant jusqu'à 0.24DH/l. Deux conclusions: "la première est qu'il y a une différence parfois importante d'une station à l'autre, la seconde est qu'il n'y a pas entente sur les prix", ajoute le portail économique.

Qui se chargera de réguler le marché? Une nouvelle agence de régulation est censée accompagner cette libéralisation en contrôlant notamment le bon approvisionnement du marché et la bonne qualité des produits pétroliers importés. Seul hic, cet organisme est toujours dans le papier, indiquent Les inspirations éco, en d’autres termes, dans le long circuit législatif.

En attendant, "l’Etat restera garant de l’approvisionnement du marché des hydrocarbures à tous les niveaux de la chaîne sur tout le territoire national, tout en ayant les prix sous la loupe", a indiqué M. Amara à la MAP.

Pour éviter toute concurrence déloyale qui pourrait s’instaurer, le gouvernement va se baser sur la loi sur la concurrence et la liberté des prix comme étant le cadre légal pour éviter ce genre de pratique.

Suite à la décision du gouvernement concernant la décompensation des produits pétroliers liquides, le Maroc est entré dans une phase de libéralisation des prix des carburants. Une libéralisation qui intervient suite à la signature d’un accord d’homologation des prix de produits pétroliers entre le gouvernement et les distributeurs de produits pétroliers, visant une décompensation de ces produits.

LIRE AUSSI:

Galerie photo 7 voitures qui ont marqué les Marocains Voyez les images