MAROC
01/12/2015 07h:50 CET | Actualisé 01/12/2015 07h:50 CET

Islamophobie: Un chauffeur de taxi marocain se fait tirer dessus aux Etats-Unis

Un taximan marocain se fait tirer dessus aux Etats-Unis
DR
Un taximan marocain se fait tirer dessus aux Etats-Unis

TRAGÉDIE - Dans la nuit de mercredi à jeudi à Pittsburgh (Pennsylvanie), un chauffeur de taxi d’origine marocaine a été blessé par balle par un passager, qui n’a toujours pas été interpellé, rapportent nos confrères du Huffington Post américain. La victime marocaine, 38 ans, est toujours hospitalisée. Ce qui ne l’a pas empêché de témoigner auprès des enquêteurs et des médias locaux.

Dans les colonnes du Pittsburgh Post-Gazette, le taximan marocain - qui devrait obtenir la nationalité américaine dans trois mois, cinq ans après son arrivée aux Etats-Unis - a raconté que "la course avait commencé normalement. Puis le passager a posé au chauffeur des questions sur son origine (…) Le passager a alors commencé à parler des tueries commises par Daech".

Le chauffeur marocain dit qu'il est "contre Daech", qu'il "ne les aime pas" et qu'ils "tuaient des innocents". "J’ai remarqué un changement de ton et il a commencé à se moquer de Mohammed, mon prophète, puis s’est mis à parler de sa vie. Il a dit qu’il avait deux enfants et qu’il avait fait de la prison".

Une balle entre les épaules

Une fois la voiture arrivée au domicile du passager, ce dernier dit avoir oublié son portefeuille et demande au chauffeur de taxi de patienter, le temps d’aller chercher l’argent. Il ressort avec une arme: "J’ai vu qu’il avançait vers moi. Je n’ai pas hésité. J’ai pris la décision de partir car j’ai eu l’impression qu’il allait faire quelque chose. Il y avait du danger".

Alors que le chauffeur marocain prend la fuite, l’individu se met à tirer. Une balle l'atteint entre les épaules, en passant par la vitre arrière. Blessée, la victime originaire de la ville de Safi parvient à conduire son véhicule et à s'éloigner du danger, avant de se garer et de demander à un passant d'appeler la police.

L’information a suscité l'indignation, sur fond d’actes islamophobes qui se sont multipliés aux Etats-Unis depuis les attentats de Paris. Nos confrères du Huffington Post américain rapportent qu’une mosquée du Texas vient d'être profanée et des pages du Coran déchirées, au moment où "un groupe anti-islam a publié sur sa page Facebook les noms et adresses de musulmans qui vivent dans le Texas".

LIRE AUSSI:

34 actes islamophobes enregistrés en France après les attentats de Paris

Galerie photo Rabat rend hommage aux victimes des attentats de Paris Voyez les images