MAROC
01/12/2015 15h:44 CET | Actualisé 01/12/2015 16h:01 CET

Cinéma: Chaïbia, La Paysanne des Arts, en salles le 16 décembre

Chaïbia, La Paysanne des Arts, en salles le 16 décembre
DR
Chaïbia, La Paysanne des Arts, en salles le 16 décembre

CINÉMA – Rien ne la prédestinait à devenir l’une des artistes peintres les plus célèbres du XXe siècle. "Chaïbia, La Paysanne des Arts", film biographique qui sortira en salles le 16 décembre, retrace la vie de cette paysanne nomade et analphabète - que l’on disait même maboule - qui, grâce à sa détermination, réalisera son destin.

"C’est l’une des rares success story marocaine. Issue d’une famille pauvre, elle a eu une enfance difficile (…) mariée de force à 13 ans avec un homme de plus de 70 ans, mère à 14 ans, veuve un an après. Malgré tout, elle a réalisé ses rêves", indique Hicham Hajji, coproducteur du biopic, joint par le HuffPost Maroc.

S’il met en lumière le succès de ses toiles en Europe, le film pointe aussi du doigt le manque de reconnaissance par ses pairs, voire le mépris que lui avaient un temps réservé les maîtres de l’art contemporain au Maroc.

Co-écrit par David Villemin et Youssef Britel et réalisé par ce dernier, cet opus de 1h30 a été tourné à Casablanca, Marrakech, El Jadida, Rome, en passant par Paris. Au casting, des acteurs comme Younes Migri, Latefa Ahrrare, Driss Roukh, Issam Abou Ali, Mourad Zaoui… Le rôle de Chaïbia est campée par Saadia Azagoun.

Le film avait été projeté en février dernier dans le cadre du 16e Festival national du film de Tanger et a été acclamé par le public de la ville du détroit. Son réalisateur avait alors confié qu'il avait voulu "faire ce film pour faire connaître aux jeunes générations ce pan de la mémoire collective et pour véhiculer un message d'espoir à toutes les femmes, à travers l'histoire de Chaïbia, qui a su vaincre tous les obstacles qui se sont dressés devant elle pour arriver à la gloire".

Surnommée la paysanne des arts, Chaïbia Tallal est née en 1929 au village de Chtouka près d'El Jadida. La légende raconte qu’à 25 ans, elle a vu dans un rêve des étrangers s’approcher d’elle et lui offrir des feuilles et des stylos. On connaît la suite… La paysanne des arts, devenue une figure incontournable de l'art naïf, s’est éteinte à Casablanca en 2004, suite à une crise cardiaque.

LIRE AUSSI: