ALGÉRIE
28/11/2015 06h:28 CET | Actualisé 28/11/2015 06h:28 CET

Skikda: la force des vagues déloge des dizaines de brise-lames en bord de route

AFP

Les houles marines annoncée par les services de météo mercredi ont causé d'importants dégâts près du port de Skikda.

De nombreux blocs de protection du littoral, appelés BCR (blocs cubiques rainurés), posés au bord d’une route à double voie au lieu-dit Ilot-des-chèvres, non loin du port de Skikda, fouettés par de hautes vagues particulièrement fortes, ont été délogés, vendredi-après-midi, et happés par une mer démontée, rapporte l'Agence de presse algérienne (APS).

LIRE AUSSI: Pluies marquées et houles atteignant parfois les 10 mètres sur le Centre et l'Est du pays

Le déplacement de ces blocs brise-lames dont le rôle consiste à atténuer la force des vagues et à protéger la route par mauvais temps a conduit à la fermeture immédiate du côté de la chaussée longeant la mer pour, d’abord, éviter tout accident et, ensuite, permettre aux équipes techniques d’intervenir, à l'APS.

Des travailleurs et des techniciens des travaux publics, de l’entreprise du port de Skikda et de la protection civile, auxquels s’est jointe la société intermodale de logistique (SIL) qui a mis en place une grue géante, étaient encore à pied d’oeuvre en fin d’après-midi pour la mise en place de blocs de remplacement pesant chacun 5 tonnes.

Selon la directrice des travaux publics (DTP), Feriel Sayoud, les dégâts ont concerné une portion de littoral d’une centaine de mètres de long pour 13 m environ de large. Quelque 80 blocs BCR étaient déjà posés vers 19 heures en attendant d’en poser 300 environ pour sécuriser l’endroit, a précisé cette responsable au moment où de nombreux camions arrivent sur site, chargés de blocs BCR puisés des stocks de la DTP.

Ces travaux s’effectuaient, faut-il le noter, dans des conditions très pénibles. Une forte pluie n’arrêtait pas de tomber sur la ville

de Skikda.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.


Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.