MAGHREB
27/11/2015 09h:05 CET | Actualisé 27/11/2015 10h:32 CET

"Houssem est aussi une victime, ils l'ont fait devenir terroriste": Les voisins de l'auteur de l'attentat de Tunis témoignent (VIDÉO)

"Houssem est aussi une victime, ils l'ont fait devenir terroriste". Sur Nessma TV, les jeunes hommes du quartier de Houssem Abdelli, l'auteur de l'attentat contre le bus de la garde présidentielle ayant causé la mort de 12 personnes, sont unanimes.

Leur voisin "était calme et poli, fils de bonne famille, il n'était pas comme ça. Il a commencé à prier, puis ils lui sont tombés dessus", raconte l'un d'eux dans un reportage diffusé vendredi soir sur Nessma TV. "Ils" seraient les "terroristes" qui auraient embrigadé le jeune homme qui vivait à Mnihla, un quartier populaire de la banlieue de Tunis.

"Marginalisation"

Comment un jeune homme "calme", "souriant", "fan du club africain" qui "buvait de l'alcool" avant de commencer à prier, a-t-il pu se radicaliser au point de se donner la mort dans un attentat terroriste?

"Je demande aux gens pourquoi il n'y a pas de terroristes à El Manar ou El Menzah (quartiers huppés près de Tunis), pourquoi le terrorisme ne vient que des quartiers populaires?", s'interroge un autre voisin.

Pour son entourage, la cause serait sociale et économique. Le chômage, la pauvreté, la marginalisation des jeunes, autant de raisons qui, selon ces jeunes hommes du quartier, incitent à commettre ce qu'ils qualifient "d'inimaginable".

"Houssem était une personne normale, aujourd'hui il fait exploser un bus. Pourquoi? C'est à cause de la marginalisation", déplore l'un d'eux, appelant l'Etat à s'occuper des jeunes, à les faire travailler.

Né en 1988, Houssem Abdelli avait été arrêté en août 2015 et rapidement relâché. Après avoir quitté très tôt les bancs de l'école, il était devenu vendeur ambulant. Sa dépouille aurait été identifiée deux jours après l'attaque, grâce à un test ADN, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.